RMC Sport

Ligue Europa : Liverpool et le Borussia assurent

-

- - AFP

Avec son match nul sur la pelouse de Manchester United (1-1), Liverpool s’est qualifié ce jeudi pour les quarts de finale de la Ligue Europa. Déjà vainqueur à l’aller, Dortmund a remis ça sur la pelouse de Tottenham (2-1), grâce à un doublé d’Aubameyang.

Liverpool : le salut est venu de Coutinho

Pelé dit de lui qu’il est le meilleur joueur brésilien en Europe, devant Neymar ou Thiago Silva. Philippe Coutinho est décidément toujours aussi précieux pour Liverpool. Après une perte de balle qui amena le penalty d’Anthony Martial et l’ouverture du score de Manchester United (32e), le joueur de 23 ans s’est bien rattrapé. Il a égalisé au terme d’une action individuelle de très grande classe. Servi sur le côté gauche, il a éliminé Varela puis trompé De Gea d’une balle piquée parfaite, dans un angle fermé (45e).

Le talent à l’état pur et de quoi rassurer des Reds fébriles, mais qui disputeront les quarts de finale de la Ligue Europa, avec ce match nul (1-1) et leur succès à l’aller (2-0). Une désillusion de plus pour Manchester United et Louis van Gaal. Les supporters mancuniens, qui craignent déjà une non-qualification pour la C1 en championnat, ont fait savoir leur mécontentement en quittant le stade avant la fin du match.

Aubameyang fait encore briller Dortmund

35. C’est le nombre de buts inscrits par Pierre-Emerick Aubameyang cette saison toutes compétitions confondues. En jaune et noir, l’ancien Stéphanois étincelle, au point de gratifier ses supporters de gestes techniques qu’on ne lui connaissait que peu en Ligue 1. Ce jeudi, le Gabonais s’est offert un doublé avec Dortmund, sur le terrain de Tottenham (2-1). Des Spurs qui avaient été étouffés en 8e de finale aller (3-0). Ce Borussia prend des airs d’équipe à éviter.

Séville avec l’accent français

Après un match nul et vierge à l’aller, le FC Séville a brillé dans son antre ce jeudi soir, éliminant sèchement Bâle (3-0). Trois buts signés par deux Français. C'est Adil Rami qui a ouvert le score d’une tête étrange mais efficace (35e). Mais l’homme du match se nomme Kévin Gameiro. L’attaquant français, qui espérait faire une apparition dans le groupe France avant l’Euro, s’est offert un doublé en deux minutes (44e et 45e). Les Suisses ont plié en dix minutes.

Braga et le Shakhtar en quarts

Dans les deux autres matches de la soirée, Fenerbahçe a craqué et a vu fondre son maigre avantage pris à l’aller (1-0) en se faisant étriller sur la pelouse du Sporting Braga (4-1). Court vainqueur à Anderlecht (1-0), le Shakhtar, qui avait assuré l’essentiel à l’aller (3-1), se hisse lui aussi en quarts de finale.

A.Bo