RMC Sport

Luiz Gustavo en patron, Amavi à côté de son sujet… les notes de Leipzig-OM

L’OM s’est incliné sur la pelouse de Leipzig, ce jeudi, en quart de finale aller de la Ligue Europa (1-0). Une rencontre durant laquelle Luiz Gustavo a sorti un gros match en défense centrale, à l’inverse de Jordan Amavi, en grande difficulté dans le couloir gauche.

Yohann Pelé: 3

En l’absence de Steve Mandanda, blessé, il va avoir une grosse responsabilité dans la fin de saison de l’OM. Et ce match ne risque pas de le mettre en confiance. Coupable sur le but de Timo Werner, il ne parvient pas à repousser la frappe de l’international allemand, pourtant sur lui (45e). Une bévue qui l’a rendu un peu fébrile par la suite. Selon Opta, Yohann Pelé a encaissé les cinq derniers tirs cadrés qu’il a eu à négocier (toutes compétitions confondues). Dur.

Hiroko Sakai: 5,5

Il a évolué dans une position inhabituelle, à mi-chemin entre un latéral droit et un défenseur central. Et il s’en est plutôt bien sorti. Face aux attaques rapides de Leipzig, Hiroki Sakai a été solide, coupant de nombreuses passes et dégageant quelques ballons chauds dans la surface.

Boubacar Kamara: 4,5

S’il ne s’était pas fait enrhumer par le crochet long de Timo Werner sur le seul but du match, on lui aurait mis la moyenne. Mais ce duel est lourd de conséquences au final. Pour le reste, le minot de 18 ans a été plutôt à la hauteur. Sa lecture du jeu et sa sérénité balle au pied lui ont permis de combler son inexpérience du haut niveau. Il faudrait qu’il durcisse un peu le ton dans les duels.

Luiz Gustavo: 7

En l’absence d’Adil Rami et Rolando, blessés, il a reculé d’un cran. Et il a parfaitement assumé son rôle de taulier. Son intelligence tactique, sa vista et sa hargne de tous les instants ont fait beaucoup de bien aux Marseillais. A l’image de son retour somptueux devant Werner à la 77e. le patron brésilien a sorti un gros match.

Jordan Amavi: 3

Soirée très compliquée pour le latéral gauche de l’OM. Dans une défense à cinq, Jordan Amavi a eu beaucoup de mal bloquer son couloir. Très souvent débordé par ses adversaires directs, l’international français est apparu en difficulté sur la pelouse de la Red Bull Arena. Peu en vue offensivement, il est passé à côté de son sujet, à l’image de ce duel à l’épaule perdu face à Forsberg sur le but de Werner.

André-Franck Zambo-Anguissa: 4

Il a souffert face aux qualités techniques de Naby Keita et Emil Forsberg. Souvent pris de vitesse, André-Franck Zambo-Anguissa a eu du mal à colmater les brèches dans l’entrejeu. Trop de déchet dans ses contrôles et ses passes, malgré une belle talonnade dans la surface pour Ocampos (56e).

Morgan Sanson: 6

Son aisance balle au pied et ses passes précises ont permis à Marseille de respirer dans les moments chauds. Titularisé en milieu relayeur, Morgan Sanson a livré une copie plutôt convaincante dans l’est de l’Allemagne. Quelques bons centres et des inspirations qui auraient mérité meilleur sort. Un match sérieux.

Bouna Sarr: 6

Avec Sakai dans son dos, Bouna Sarr a retrouvé ses réflexes d’ancien ailier. Et le joueur de 26 ans en a fait bon usage pour dynamiter son couloir droit. Des montées tranchantes et des centres dangereux. Ses replis ont fait du bien à sa défense. Il manque d’égaliser d’une belle reprise acrobatique sur la barre en fin de première période.

Dimitri Payet: 5 (remplacé par Maxime Lopez à la 86e)

Le meneur de jeu de l’OM a pas mal tenté dans cette rencontre. Sans ménager ses efforts. Mais sa débauche d’énergie n’a pas été récompensée par un geste décisif. Un manque de justesse qui ternit sa performance dans un match de ce niveau. Un bon centre pour Mitroglou à la 9e et une frappe au-dessus alors qu’il était en bonne position dans la surface à la 57e.

Lucas Ocampos: 4,5

Même constat que pour Payet, avec beaucoup moins de possibilités techniques. Lucas Ocampos a une nouvelle fois multiplié les efforts pour percuter et défendre sur son aile gauche. Son investissement est irréprochable mais ses conduites de balle sont souvent trop brouillonnes pour faire la différence. Il frappe à côté alors qu’il a le but grand ouvert à la 56e.

Kostas Mitroglou: 4 (remplacé par Valère Germain à la 79e)

Il a bien démarré dans ce match en se montrant dangereux avec une reprise dans la surface dès la 9e. Mais Kostas Mitroglou a ensuite disparu au fur et à mesure de la soirée. Quelques remises intéressantes mais un impact trop limité pour un 9 de l’OM dans un quart de finale de Coupe d’Europe.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur