RMC Sport

OL-Besiktas: "20 000 supporters adverses dans notre stade, c’est incompréhensible", s’agace Lopes

Anthony Lopes

Anthony Lopes - AFP

Le quart de finale aller de Ligue Europa entre l’OL et le Besiktas a été émaillé de nombreux incidents au Parc OL avant la rencontre. Les joueurs lyonnais, Anthony Lopes en tête, ne comprennent pas comment autant de supporters stambouliotes ont pu se procurer tous ces billets.

La soirée s’est finie sur une belle note avec un succès arraché en deux minutes sur Besiktas (2-1). Et surtout par un après-match calme aux abord du Parc OL. Mais le souvenir des minutes de heurts dans le Parc OL avant la rencontre a marqué les Lyonnais. Anthony Lopes en premier lieu. « C’est très compliqué parce qu’on a nos familles au stade. Pour certains, nos enfants. Donc ce sont des choses qu’on ne veut pas voir du tout. En plus avec ce qu’il s’est passé avant-hier à Dortmund, ce sont des choses qu’on ne veut vraiment pas voir, et voilà c’est des choses inacceptables », rappelle le gardien de l’OL.

>> OL-Besiktas: "un scandale", "des animaux"... des supporters qui ont quitté le stade témoignent

>> OL-Besiktas: les buts de l'incroyable retournement de situation de Lyon en vidéo

Lopes s’interroge

Mais Lopes ne s’est pas contenté de déplorer ces agissements. L’international portugais s’est aussi interrogé sur cette présence aussi massive des supporters du Besiktas dans les travées du Parc OL. « Qu’il y ait plus de 20 000 supporters adverses dans notre stade, c’est quelque chose d’incompréhensible », s’est agacé Lopes, évoquant le sentiment sans doute de plusieurs supporters lyonnais ce jeudi.

>> OL-Besiktas: pourquoi ces débordements étaient prévisibles

M.I. avec Edward Jay à Lyon