RMC Sport

OL-Besiktas: Aulas annonce des blessés… et évoque un possible retour à huis clos

Lyon a battu le Besiktas ce jeudi (2-1) en quart de finale aller de la Ligue Europa. Une rencontre marquée par de graves incidents entre supporters avant la rencontre, qui ont fait « de nombreux blessés » selon Jean-Michel Aulas. Le président lyonnais demande d’ailleurs à l’UEFA de prendre des mesures drastiques pour assurer la sécurité lors du match retour.

Malgré la victoire de l’OL face à Besiktas (2-1), c'est un Jean-Michel Aulas le visage fermé qui s’est présenté face à la presse, ce jeudi soir. Tourmenté par les graves incidents qui ont émaillé l’avant-match de ce quart de finale aller de Ligue Europa et qui ont fait, selon lui, « de nombreux blessés », le président lyonnais n’avait pas le cœur à rire. Pour expliquer ces débordements, « JMA » a pointé du doigt le manque de rigueur du club turc, qui n’aurait pas été assez vigilant lors de la vente des billets. « Il semble que l'organisation du club de Besiktas a vendu des billets à des personnes qui n'avaient pas le droit d'entrer », a expliqué le président de l’OL sur W9.

A lire aussi >> OL-Besiktas: pourquoi ces débordements étaient prévisibles

« J'ai voulu montrer à ces centaines de supporters qu'on pouvait faire le match dans la tribune »

Visé par les projectiles de certains fans turcs placés au troisième niveau du virage Sud, des centaines de supporters lyonnais s’étaient réfugiés sur la pelouse quelques minutes avant le coup d’envoi, finalement repoussé de 45 minutes. Jean-Michel Aulas s’est alors rendu immédiatement sur le terrain, avant de prendre place dans le virage Sud et d’inciter les supporters à faire de même. « De près ou de loin, j'avais cette crédibilité qui permettait de ramener le calme, de montrer qu'on pouvait aller dans la tribune, a déclaré Aulas, qui y est finalement resté pendant toute la première période. J'ai voulu montrer à ces centaines de supporters qu'on pouvait faire le match dans la tribune. »

A lire aussi >> OL-Besiktas: "un scandale", "des animaux"... des supporters qui ont quitté le Parc OL avant le match témoignent 

« Parallèlement à ça, on négociait avec le préfet de police pour qu'en haut, l'ensemble des policiers puisse protéger nos supporters et qu'il y ait un cordon d'isolation qui soit effectué au troisième niveau, là où un certain nombre de Turcs étaient entrés sans billet. Il y a eu des affrontements, une entrée dans le stade absolument incroyable, je n'avais jamais vu ça en 30 ans. »

« Ça me paraît difficile de retourner à Besiktas »

Aulas s’est ensuite immédiatement projeté vers le match retour, dans une semaine à Istanbul. Un déplacement qu’il craint énormément, au point de déconseiller fortement aux supporters lyonnais de l’effectuer… et d’envisager l’hypothèse d’un huis clos. « J'espère que l'UEFA prendra toutes les dispositions qui s'imposent, a-t-il déclaré. Je ne pense pas qu'on puisse maintenir ce match, ou alors à huis clos ou à l'extérieur. Mais ça me paraît difficile de retourner à Besiktas. Quand on voit comment cette ferveur déborde de tous les côtés, on a très peur. Ça serait dangereux pour nous d'aller en Turquie en faisant face à ces mêmes supporters. » La décision sera entre les mains de l’UEFA.

A lire aussi >> VIDEO - OL-Besiktas: Aulas a vécu une partie du match avec les supporters 

Alexandre Alain Rédacteur