RMC Sport

OL-Sparta Prague: les premières sanctions sont tombées contre les "Daltons" entrés sur la pelouse

La justice français a rendu publiques ses premières décisions contre les deux supporters entrés sur la pelouse lors du match de Ligue Europa entre l'OL et le Sparta Prague (3-0). Si les deux hommes ne se revendiquent pas du groupe des Daltons, l’un d’eux a même écopé d’une condamnation de 60 jours de prison aménageable en amende.

L’OL travaille dur pour éviter les débordements de ses supporters au Groupama Stadium. Si le club rhodanien a évité les incidents en Ligue 1, il a eu moins de chance ce jeudi en Ligue Europa en marge de sa victoire face au Sparta Prague (3-0).

Le duel européens des Gones a fait l’objet d’une légère interruption en raison de l’entrée de deux spectateurs sur le terrain. Déguisés en costume de Dalton, une sorte d’hommage aux groupe qui s’est récemment fait connaître grâce à ces déguisements, les deux individus ont rapidement été attrapés et interpellés. D’abord entendus par la police, les deux contrevenants ont finalement eu à faire à la justice.

>> Le meilleur de la Ligue Europa est à suivre sur RMC Sport

La prison ou 600 euros d'amende

Une des deux personnes interpellées, mineure et originaire du département de la Loire (42), "a fait l’objet de poursuites pénales devant le juge des enfants de Saint-Etienne" selon un communiqué transmis vendredi par le bureau du procureur à RMC Sport.

L’autre streaker, majeur et venant lui aussi de Loire, a écopé de deux mois d’emprisonnement "dans le cadre d’une procédure de CRPC" (comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité).

Condamné à deux mois de prison, ce supporter lyonnais pourrait néanmoins éviter de passer du temps derrière les barreaux. Conformément à la loi pour les peines réduites, un aménagement lui a été proposé.

Reconnu coupable des chefs de pénétration sur l’aire de compétition ayant troublé son bon déroulement, il a écopé d’une peine de 60 jours amende à 10 euros (il devra payer 60X10 soit 600 euros pour échapper à la prison). Cette première décision de justice s’accompagne également d’une interdiction de stade pendant six mois. De quoi décourager d’éventuels imitateurs de tenter reproduire ce mini-envahissement de terrain déguisé en Dalton.

JGL avec EJ et HF