RMC Sport

Olympiacos-Arsenal: les Gunners prennent une belle option sur les quarts

Opposé à l'Olympiacos en huitième de finale aller de Ligue Europa ce jeudi soir, Arsenal a rapporté un succès d'Athènes (3-1), qui lui permet d'entrevoir les quarts. Mais les Gunners se sont encore fait peur...

Arsenal va devoir rester sérieux s'il veut prendre sa revanche, mais il est tout de même en bonne posture. Eliminé par l'Olympiacos dès les 16es de finale de la Ligue Europa la saison dernière, le club londonien retrouvait ce jeudi soir la formation grecque pour les 8es de finale aller. Et il a pris une belle option sur les quarts, en rapportant un succès d'Athènes (3-1).

Les Gunners, qui n'ont plus rien à espérer de leur saison en Premier League, auront donc une petite marge lors du retour la semaine prochaine. Ce qui, vu leur habilité à se tirer une balle dans le pied, est plutôt bon à prendre.

>>> Abonnez-vous à RMC Sport et profitez en exclusivité de la Ligue Europa

Des cadeaux, encore des cadeaux

Les hommes de Mikel Arteta ont ouvert le score en premier, sur un superbe missile du gauche de Martin Odegaard à la 34e (1-0). Le premier but du milieu offensif norvégien depuis son arrivée en prêt, fin janvier. Mais Arsenal a ensuite fait du Arsenal, en se compliquant tout seul la tâche.

A la 39e, David Luiz a failli offrir un but sur un plateau aux coéquipiers de Mathieu Valbuena, lorsqu'il a vu une de ses passes être interceptée dans sa propre surface. Heureusement pour lui, Masouras n'a pas cadré sa frappe. Contrairement à Youssef El-Arabi. Vingt minutes plus tard, l'ancien Caennais a profité d'une très mauvaise passe de Leno puis d'un très mauvais crochet de Ceballos pour récupérer le ballon plein axe et égaliser (1-1, 58e).

Un dernier quart d'heure fatal aux Grecs

Après Ceballos contre Benfica, Xhaka contre Leicester, et Xhaka contre Burnley, c'est donc la quatrième fois en quatre matchs qu'Arsenal offre un but à l'équipe adverse sur une erreur individuelle. Sauf que cette fois, elle a ensuite été "rattrapée".

A la 79e, Gabriel Magalhaes a d'abord porté le score à 2-1 en reprenant au-dessus de M'Vila un centre de Willian. De quoi sonner les Grecs, pour ensuite les achever. Sur l'action suivante, Elneny, tout juste entré en jeu, a tenté sa chance de loin, du droit. Poteau rentrant, 3-1 (85e).

C.C.