RMC Sport

Saint-Etienne - Wolfsburg: les Verts et Printant encore tenus en échec

Saint-Etienne n'avance guère mais enchaîne au moins un deuxième match sans défaite avec ce nul concédé à domicile face à Wolfsburg en Ligue Europa (1-1). Les Verts ont fait jeu égal avec les Loups, mais leur manque de mordant en attaque ne leur permettait pas d'espérer mieux. Cela leur fait un point en deux rencontres dans le groupe I.

S'agissait-il du dernier match de Ghislain Printant en tant qu'entraîneur de l'AS Saint-Etienne? C'est ce que confirment nos informations sur la nomination imminente de Claude Puel. Mais si cette affiche contre Wolfsburg en Ligue Europa ce jeudi était sa dernière, alors Printant pourra partir avec la satisfaction de ne pas avoir perdu (1-1). Un accomplissement bien maigre, c'est vrai...

Kolodziejczak marque... et oublie le marquage

Après une entame de match plutôt à l'avantage des visiteurs, l'ASSE a trouvé l'ouverture sur sa première occasion. Les Loups, emmenés par leur capitaine (et ancien Stéphanois) Josuha Guilavogui, ont payé cash leur première erreur. Incapable de se saisir du centre de Mathieu Debuchy, le gardien Pervan Pavao a repoussé le cuir droit sur Timothée Kolodziejczak. La reprise du latéral, sans contrôle, a touché le poteau avant de terminer sa course au fond des filets (13e).

>>> Abonnez-vous à RMC Sport pour suivre la Ligue Europa en exclusivité

Les 24.815 spectateurs présents à Geoffroy-Guichard (dont 600 fans allemands) n'ont toutefois pas eu le loisir de voir les Verts faire la course en tête très longtemps. 112 secondes seulement, en fait. Quand Maximilian Arnold a centré, Timothée Kolodziejczak a oublié William qui traînait dans son dos. Défaillance fatale: le Brésilien a éteint le Chaudron d'une tête bien piquée (15e). Et à l'issue d'un premier acte très pauvre en occasions, les deux équipes restaient dos à dos.

Beric trop nerveux, Sainté en manque de cartouches

Après la pause, le rythme a augmenté par à-coups, malgré les erreurs techniques trop nombreuses de part et d'autre et la nervosité de Robert Beric, chanceux de n'avoir pris qu'un jaune durant ses 65 minutes de jeu peu brillantes. Jeffrey Bruma, le nez en sang après un coup de coude, peut en attester. L'entrée en jeu de Dennis Bouanga à la place du Slovène a apporté davantage de vitesse, de percussion et de danger, en particulier dans le dernier quart d'heure.

Tandis que Wolfsburg délaissait l'attaque pour fermer la boutique, les Verts essayaient, avec leurs moyens actuels très limités, de faire la différence. Sans succès. Les statistiques le prouvent: Saint-Etienne n'a cadré que quatre tirs, deux sans grand danger, le but de Kolodziejczak et une ultime frappe de Nordin au bout du temps additionnel, sortie par le portier de Wolfsburg. Pas suffisant pour espérer mieux.

L'avenir de l'ASSE en Ligue Europa s'assombrit avec ce résultat nul qui sonne malgré tout comme une contre-performance, en particulier après la défaite subie à La Gantoise il y a deux semaines. Les Verts occupent la troisième place du groupe I, à trois points de Wolfsburg et La Gantoise. Mais l'Europe n'est peut-être pas la priorité de Saint-Etienne en ce début d'automne plein de remous et de changements en cours.

N.B