RMC Sport

Strasbourg-Francfort: pourquoi le Racing peut y croire

-

- - Icon Sport

Strasbourg accueille en barrage aller de Ligue Europa l'Eintracht Francfort ce jeudi à la Meinau (20h30 en exclusivité sur RMC Sport 1). Outsider face au dernier demi-finaliste de la compétition, l'espoir reste permis malgré tout pour le Racing.

Sur le papier, difficile d'y croire pour Strasbourg lors de ce barrage aller face à l'Eintracht Francfort (ce jeudi à 20h30 en direct sur RMC Sport1), face à un club demi-finaliste de la dernière Ligue Europa. Mais les hommes de Thierry Laurey ont peut-être quelques raisons d'espérer dans cette double-confrontation, s'ils veulent rejoindre les phases de groupes. 

Un public bouillant à la Meinau

En remportant la dernière Coupe de la Ligue en mars dernier, Strasbourg s'est offert le droit de disputer la Ligue Europa. Les Alsaciens attendaient un parcours en Europe depuis la saison 2005-2006, où le Racing s'était hissé jusqu'aux huitièmes de finale de ce qu'on appelait alors la Coupe de l'UEFA, éliminé par Bâle. Si les supporters allemands sont interdits de déplacement, ce sera en toute logique ce jeudi une ambiance des grands soirs après des premiers tours qualificatifs moins alléchants face au Maccabi Haïfa et au Lokomotiv Plovdiv. 

Abonnez-vous ici pour regarder le match sur RMC Sport

"Mentalement, on doit être prêt. Parce qu'on sait qu'ici ce n'est jamais facile. On a beaucoup souffert avec Paris, ici. Il faut savoir ce qu'il nous attend, sinon on va se faire surprendre par l'équipe et le public", se méfiait en conférence de presse Kévin Trapp, déjà habitué à se confronter à la Meinau avec le Paris Saint-Germain et qui garde comme la saison passée les cages de l'Eintracht Francfort. 

Jovic et Haller sont partis 

Luka Jovic s'était révélé aux yeux de l'Europe entière lors de la dernière Ligue Europa. L'homme aux 10 réalisations dans la compétition avait été l'un des artisans majeurs du parcours européen des Allemands. Parti au Real Madrid, comme le Français Sébastien Haller qui s'est envolé à West Ham cet été, Francfort n'a pas remplacé les deux joueurs et compte désormais principalement sur le Croate Ante Rebić. Aligné à la pointe de l'attaque du 3-4-3 face à Hoffenheim lors du premier match de Bundesliga le week-end dernier, le but de la victoire (1-0) était venu du défenseur Martin Hinteregger.

Arrivé en prêt en janvier dernier, l'Autrichien est le plus gros investissement du club de Francfort à l'intersaison, qui a vendu pour plus de 100 millions avec le seul duo Jovic-Haller. A 26 ans, Hinteregger arrivé en provenance du FC Augsbourg. Il a été conservé comme Kevin Trapp, acheté définitivement. D'autres nouveaux comme Djibril Sow, Dominik Kohr, Filip Kostic ou le jeune Dejan Joveljic en attaque sont venus renforcer l'équipe. A défaut d'investir en priorité sur un joueur, surtout pour remplacer son duo parti, l'Eintracht Francfort a fait le choix de se densifier. 

Effectif inchangé ou presque pour Strasbourg

De son côté, le mercato du Racing Club de Strasbourg a été plus calme, gardant l'ossature de l'équipe. Le défenseur Alexander Djiku, a quitté Caen pour rejoindre les Strasbourgeois, tout comme Jean-Ricner Bellegarde au milieu de terrain en provenance de Lens. Annoncé un temps sur le départ, le très décisif Kenny Lala est toujours au club. L'équipe se connaît et est habituée à quelques exploits, capable d'accrocher deux fois le match nul face au Paris Saint-Germain l'an passé en Ligue 1. 

"Pour la ville, pour Strasbourg, on a vraiment envie que le peuple alsacien reçoive de grands clubs et que nos supporters puissent de nouveau se déplacer en Europe. On a envie de faire quelque chose. On n’a pas envie de boycotter cette compétition", déclarait Dimitri Liénard au soir de la qualification face au Maccabi Haïfa. L'occasion en sera donnée dès ce jeudi au Stade de la Meinau, où Strasbourg affronte un adversaire supposé plus fort que lui. Mais les Alsaciens avaient su sortir successivement l'Olympique de Marseille et l'Olympique Lyonnais en Coupe de la Ligue, dans une compétition moins huppée certes, avant d'aller chercher un trophée. Face à l'Eintracht Francfort, avec un effectif inchangé ou presque et un public bouillant au match aller, l'espoir reste permis. 

>> Pour suivre Strasbourg-Francfort, l'abonnement à RMC Sport est ici

GL