RMC Sport

Fekir, Blanc, affaire Valbuena-Benzema: Bernès fait le point

-

- - -

Jean-Pierre Bernès était l’invité de Luis Attaque ce mardi sur RMC, dans le cadre de l’opération « Vous voulez que ça bouge ? Faisons gagner l’équipe de France de foot à l’Euro! ». L’agent de Didier Deschamps a notamment fait le point sur la situation de ses « poulains » Laurent Blanc, Nabil Fekir et Mathieu Valbuena.

Fekir de retour en avril

« Je l’ai vu ce matin. Le débat est clair : il a 22 ans, sa carrière est encore longue. Dans la balance, entre participer à l’Euro, même en France, et bien se soigner, le plus important est de bien se soigner. Les feux sont au vert, il va de mieux en mieux, il commence à courir. Il rejouera avant le mois de mai. Nabil sera prêt pour le match de Lyon contre Montpellier, le 9 avril. Il aura un mois et demi de compétition au moment de l’Euro. »

Blanc prolongé avant PSG-Chelsea ?

« On est en discussion, je pense que ça peut s’accélérer. J’espère que ce sera avant le match de Chelsea (le 16 février, ndlr). Il faudra en tout cas que les conditions soient réunies avant ce match. Il y a des éléments à discuter, comme pour tout contrat. »

L’affaire Benzema-Valbuena

« Il n’y a pas à arranger les bidons. Un processus judiciaire est lancé, ça ne s’arrête pas au bon vouloir de quiconque, c’est le juge qui décide. Aujourd’hui, on n’a pas à commenter cette affaire. Il y a un contrôle judiciaire qui empêche toute discussion. S’il est levé, Didier Deschamps décidera en son âme et conscience, dans l’intérêt de son équipe. (…) Mathieu, je le trouve mieux qu’avant la fin de l’année. Il a fait une bonne rentrée face à Saint-Etienne (défaite de l’OL 1-0 dimanche). Ce qu’il a passé, ce n’est pas facile. Il y a toujours des conséquences collatérales, il n’y a pas de surhomme. Je pense qu’aujourd’hui, il a digéré un peu ça et je pense qu’on va retrouver, dans la deuxième partie de saison, un très, très bon Valbuena. »

Le rôle de l’agent dans les grandes compétitions

« Didier Deschamps a son staff, il est grand, il a habitude de gérer ces grandes compétitions. Dans le boulot, il a ce qu’il faut. Après, au niveau des joueurs, je crois qu’il ne faut pas en rajouter ou mettre une pression supérieure. Il faut être proche des joueurs, être prêt parce qu’on ne sait jamais ce qu’il peut se passer mais il ne faut pas en rajouter. »