RMC Sport

Coupe du monde (qualifs): les Bleues s'en sortent sur le fil en Slovénie

Après leur balade en Grèce la semaine dernière (10-0), les joueuses de l'équipe de France féminine ont décroché ce mardi une nouvelle victoire dans les éliminatoires du Mondial 2023, cette fois en Slovénie (3-2). Mais que ce fut compliqué.

Pas de festival offensif cette fois-ci. Une sacrée frayeur, même, mais un succès. Précieux. Quatre jours après avoir écrasé la Grèce à Patras (10-0) pour son premier match des éliminatoires du Mondial 2023, l'équipe de France féminine a enchaîné ce mardi soir en allant s'imposer en Slovénie (3-2) grâce à un doublé de Marie-Antoinette Katoto et un penalty d'Amel Majri au bout du temps additionnel.

Une deuxième victoire en deux matchs qui permet aux Bleues de conserver la tête du groupe I, à égalité de points avec le pays de Galles mais une meilleure différence de buts (+11 contre +7).

Sueurs nocturnes

Forcément satisfaite de ce qu'elle avait vu la semaine passée, Corinne Diacre a reconduit en Slovénie le même onze de départ que celui de Patras, à l'exception de Wendie Renard, gênée à une cuisse et contrainte de laisser sa place à Elisa De Almeida - ainsi que son brassard de capitaine à Charlotte Bilbault. Mais même avec une équipe similaire, face à un adversaire abordable, la soirée n'a pas été aussi douce que celle de vendredi.

Malgré la domination tricolore, c'est d'ailleurs la Slovénie qui a ouvert la marque sur un contre bien mené à la 20e, et conclu par Prasnikar (1-0). La France a eu le mérite de ne pas paniquer, pour vite égaliser grâce à une tête de Katoto sur un coup franc de Majri (1-1, 28e). Pour le deuxième but, il a en revanche fallu attendre la 60e, et une nouvelle tête de l'attaquante parisienne sur un service de Baltimore (2-1). De quoi libérer les Tricolores pour la fin de match? Absolument pas.

Un penalty encaissé et un marqué en moins de cinq minutes

Vaillantes, les Slovènes en ont remis une couche pour se procurer quelques actions chaudes et... un penalty, à la 88e, après un accrochage peu évident de Karchaoui sur Milovic. Zver a égalisé sans sourciller (2-2), et la Slovénie pensait tenir sur ses terres un très beau résultat. Jusqu'à la 92e minute de jeu, lorsque l'arbitre a cette fois désigné le point de penalty pour les Françaises, après une faute (encore peu évidente) de Rogan sur Majri. La milieu lyonnaise avait la gagne au bout du pied, elle n'a pas tremblé (3-2).

L'équipe de France féminine poursuivra sa campagne de qualifications fin octobre, avec la réception de l'Estonie (vendredi 22) puis un voyage toujours délicat au Kazakhstan (mardi 26).

C.C.