RMC Sport

Equipe de France: "J'avais de l'appréhension", reconnaît Henry après son retour

Présente en conférence de presse ce jeudi, à la veille du match France-Autriche dans le cadre des qualifications pour le prochain Euro, la capitaine des Bleues, Amandine Henry, est revenue brièvement sur le conflit actuel avec la sélectionneure Corinne Diacre, et sur son retour en sélection.

C'était sa première apparition devant les médias depuis la fameuse interview télévisée dans laquelle elle a réglé ses comptes avec la sélectionneure Corinne Diacre. De retour en équipe de France, la capitaine des Bleues, Amandine Henry, était présente en conférence de presse ce jeudi, à la veille du match contre l'Autriche dans le cadre des qualifications pour l'Euro 2022 (vendredi, 21h).

La milieu de terrain, qui n'est pas certaine d'être titulaire à Guingamp, s'est d'abord dit heureuse de retrouver la sélection. "La sensation que j’avais? J’étais super contente de retrouver l’équipe de France, c’est une grande fierté, a glissé Henry. L’objectif pour moi dès le départ, c’était la qualif pour l’Euro, avec le match de demain. Ce n’a pas été compliqué parce qu’avec les joueuses ça se passe très bien."

Une réunion entre Bleues pour "se regarder entre quatre yeux"

Joueuses qui ont d'ailleurs fait une grosse réunion en début de semaine, pour tenter de mettre les choses à plat. "C’est toujours bien d’échanger dans n’importe quelles circonstances, c’est toujours positif et constructif d’échanger, pour mieux avancer, observe Henry. (...) On avait l’intention de toutes se réunir pour revenir sur beaucoup de choses qui ont été dites à droite ou à gauche, et se regarder entre quatre yeux. On est vraiment ensemble pour aller chercher cette qualif et c’est le principal. Après on verra pour la suite. On est des professionnelles, on n’a qu’une chose en tête, c’est la gagne."

Comme expliqué par RMC Sport, la Lyonnaise n'a en revanche pas eu droit à des explications avec Diacre. "Non (il n'y a pas eu d'entretien), mais pour l’instant on est vraiment focus sur la qualif, c’est l’objectif principal", a évacué Henry. Avant, quelques minutes plus tard, d'admettre avoir ressenti une certaine boule au ventre sur le chemin de Clairefontaine. "Vous dire non, ça serait mentir, parce que forcément avec les déclarations qu’il y a eu, j’avais de l’appréhension, a confié la milieu. Mais le fait d’avoir eu cette réunion avec les joueuses nous a pas mal libérées. Et comme je le disais, pour le moment on a mis tout ça de côté, on n’a pas le temps de régler ça avant le match."

CC avec AR