RMC Sport

Ligue des champions: comment l’OL a préparé son quart retour face au PSG malgré le Covid-19

Touché par un véritable cluster de Covid-19 ces dernières semaines, l’OL Féminin a effectué dans des conditions particulières la préparation de son quart de finale retour de Ligue des champions face au PSG (ce dimanche 14h sur RMC Sport). A la veille du duel européen, Jean-Luc Vasseur et Eugénie Le Sommer ont confié les difficultés rencontrées par le groupe rhodanien.

Victorieuses à l’aller à Paris (0-1), les Lyonnaises se trouvent en position favorable avant le quart de finale retour de Ligue des champions féminine ce dimanche (dès 14h sur RMC Sport). Quintuples tenantes du titre, les joueuses de l'OL feront face à une forte adversité. D’une part, les Franciliennes tenteront de mettre fin à la suprématie de leur rival. D’autre part, le groupe entraîné par Jean-Luc Vasseur a dû se préparer au rythme des reports et de nombreux cas positifs au coronavirus.

"Collectivement, celles qui n’étaient pas positives ont pu, après le respect des périodes d’isolement, s’entraîner, a expliqué le technicien rhodanien. Le tout en respectant un ombre donné. On n’a jamais été plus de dix. Ensuite, au fur et à mesure, on a respecté les délais d’isolement et de reprise. Forcément quand vous arrêtez plus d’une dizaine de jours c’est compliqué de remettre la machine en route. Même s’il semblerait que les filles ne soient pas trop impactées."

Le Sommer: "Des programmes pour nous entraîner à la maison"

Initialement prévu le mercredi 31 mars à Lyon, le quart de finale retour face au PSG a finalement été reporté à ce dimanche en raison de quatre premiers cas positifs au Covid chez les Lyonnaises. Quatre joueuses contaminées... bientôt suivies de plusieurs autres avant la trêve internationale et qui ont conduit l’effectif de l’OL à être placé en isolement.

"C’était une période un peu particulière, a reconnu Eugénie Le Sommer face à la presse. Pour moi c’était la deuxième fois que je le vivais car j’avais déjà été positive au Covid un mois avant. Cela m’a fait deux période d’isolement. Du coup je savais à quoi m’attendre. Merci au préparateur physique qui nous a concocté des programmes pour nous entraîner à la maison. J’ai aussi la chance d’avoir un tapis de course et cela m’a aidé à garder le rythme et surtout le cardio."

Présente en sélection pour les matchs des Bleues face à l’Angleterre (3-1) et aux Etats-Unis (0-2), Eugénie Le Sommer a pu y retrouver les terrains. A la fois à l’entraînement et surtout en match officiel. Un retour presque salvateur alors que ses partenaires, bloquées chez elles, n’ont pas joué depuis le 27 mars et un succès à Dijon (0-3).

>> OL-PSG en Ligue des champions féminine, c’est ce dimanche sur RMC Sport

"Partir en sélection, forcément j’ai repris l’entraînement collectif et cela m’a permis de m’entraîner normalement. C’était positif, a encore estimé la meilleure buteuse de l’équipe de France. J’ai aussi pu jouer un match. De ce côté-là, c’était quand même quelque chose de bien." Reste désormais à savoir si cela suffira à l’attaquante et à ses partenaires pour faire face à des Parisiennes plutôt épargnées ces dernières semaines.

JGL avec Edward Jay