RMC Sport

FFF : un fauteuil pour trois

Noël Le Graët, l'un des trois candidats à la présidence de la FFF

Noël Le Graët, l'un des trois candidats à la présidence de la FFF - -

La Fédération française de football connaitra samedi son président pour la période 2013-2017. Une élection qui ne devrait pas échapper au sortant, Noël Le Graët. Mode d’emploi.

En poste depuis juin 2011, Noël Le Graët devrait être réélu haut la main samedi lors de l’assemblée fédérale de la FFF. Face au Breton, deux candidats : François Ponthieu, l’ancien patron de la DNCG, rallié par Maxime Bossis, et Eric Thomas, porte-parole du football amateur, soutenu par Emmanuel Petit. Un quatrième homme, l’ancien président de l’OM Christophe Bouchet, s’était déclaré avant de jeter l’éponge, faute de soutien. Car les prétendants à la plus importante fédération hexagonale (1 ,973 million de licenciés en 2011/2012) doivent se présenter bien entourés. Chaque candidat se présente avec une liste composée de dix membres, possédant une licence depuis au moins six mois, dont au moins une femme.

Chaque candidat doit avoir les parrainages de dix membres parmi les présidents de ligues, districts, clubs, et les membres de la haute autorité du football. La liste du vainqueur composera le comité exécutif de la FFF. Sur le principe du scrutin de liste bloquée, les quatre premiers membres seront chargés des fonctions exécutives, au rang desquels, par ordre d’apparition : le président, le vice-président délégué, le secrétaire général et le trésorier général. Les trois candidats ont eu du 19 novembre au 12 décembre pour convaincre. En 2011, Le Graët est devenu le 11e président de la FFF. Il devrait se succéder.

Noël Le Graët, « Objectif Euro 2016 »
Né le 25 décembre 1941 à Bourbriac (Côtes-d'Armor)
Homme politique et dirigeant sportif, président sortant
Ex-maire PS de Guingamp et ancien président de l’En Avant Guingamp
Les priorités :
Qualifier l'équipe de France pour la Coupe du monde 2014.
Faire de l'Euro 2016 en France une grande fête.
Continuer la progression du foot féminin.
Aider le football amateur.
Rénover l'arbitrage.
Moderniser Clairefontaine.

Sa liste : Noël Le Graët (président), Bernard Desumer (vice-président délégué), Brigitte Henriques (secrétaire générale), Denis Trossat (trésorier général), Jacques Rousselot, Joël Muller, Michel Mallet, Alexandre Lacombe, Albert Gemmrich, Eric Borghini

François Ponthieu, « M. Ethique »
Né le 22 mars 1962 à Tiaret (Algérie)
Avocat
Ex-dirigeant de la DNCG, organisme qui contrôle les finances du foot français, et ancien membre du Conseil fédéral (2009-2011)
Les priorités :
Poursuivre et amplifier le travail effectué sur l’image de l’équipe de France.
Abandon total des primes pour les Bleus.
Faire des clubs pro les moteurs de la bonne image du foot dans leur région.
L’arbitrage est à replacer au centre du débat, avec la protection absolue de l’arbitre, du haut en bas de l’échelle.
Sanctions sévères, jusqu’au retrait de points, en cas de comportements (présidents, entraîneurs, joueurs) qui « nuisent à l’image du football ».
Accroitre les ressources en provenance du sponsoring des entreprises.
Mission de service public de la FFF au service des jeunes footballeurs.

Sa liste : François Ponthieu (président), Maxime Bossis (vice-président délégué), Mahauld Granier-Becker (secrétaire générale), Gaëtan Baudry (Trésorier Général), Raphaël Caiveau, Philippe Dos Santos, Joseph Lasserre, Fabian Hincker, Aurélien Uzan

Eric Thomas, « Le Besancenot du foot »
Né le 19 août 1967 à La Charité-sur-Loire (Nièvre)
Chargé de mission Développement durable dans un office public de l'Habitat
Président de l’Association française de football amateur.
Les priorités :
Rééquilibrer la répartition des forces en présence au sein de l’assemblée fédérale qui accorde 37% des voix aux quarante clubs professionnels.
Aller vers une plus grande décentralisation du foot français en remettant les clubs au centre du jeu.
Développer le foot féminin (deux femmes figurent sur sa liste).
Instaurer un statut du bénévole.

Sa liste : Eric Thomas (président), André Locussol (vice-président délégué), Yves Fichet (secrétaire général), Gérard Lajoie (trésorier général), Dominique Goumane, Elisabeth Simon, Daniel Louis, Roselyne Macari, Olivier Dumon, Johan Liebus