RMC Sport

Fifa: Chuck Blazer, un des acteurs-clés du scandale de corruption, est décédé

Chuck Blazer, ancien secrétaire général de la Concacaf, était devenu le principal informateur du FBI et de la justice américaine qui enquêtaient sur la Fifa.

Chuck Blazer, ancien secrétaire général de la Concacaf, était devenu le principal informateur du FBI et de la justice américaine qui enquêtaient sur la Fifa. - AFP

L’ancien dirigeant de la Fifa Chuck Blazer est décédé à l’âge de 72 ans, a annoncé son avocat dans la nuit de mercredi à jeudi. L’Américain était au cœur du retentissant scandale de corruption qui a éclaboussé l’organisation en 2015.

"Nous avons la grande tristesse d'annoncer que notre client et ami, Chuck Blazer, est décédé", a indiqué Me Eric Comgold, l'avocat de l'ancien dirigeant américain, dans un communiqué dans lequel il ne précise pas les circonstances et les causes du décès.

A lire aussi >> Scandale de la Fifa: le Mondial 1998 corrompu?

Suspendu à vie par la Fifa en 2015

Blazer, personnage haut en couleurs et reconnaissable à sa barbe très fournie, souffrait depuis plusieurs années de graves problèmes de santé, dont un cancer du colon.

"Ses fautes, pour lesquelles il a reconnu sa totale responsabilité, ne doivent pas faire oublier l'impact positif qu'a eu Chuck sur le football international", a rappelé l'avocat.

Ancien homme fort et grand argentier du football sur le continent américain, Blazer avait été suspendu à vie par la Fifa en juillet 2015 pour avoir accepté des pots-de-vin et dessous-de-table.

A lire aussi >> Corruption: toutes les infos sur le mercredi noir de la Fifa

Principal informateur du FBI

L'ancien secrétaire général de la Concacaf, la Confédération du foot d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes, membre du comité exécutif de la Fifa (2007-13), était devenu depuis 2011 le principal informateur du FBI et de la justice américaine qui enquêtaient sur la Fifa.

En mai 2015, en plein congrès de la Fifa à Zurich (Suisse), la justice américaine avait lancé des procédures contre des dizaines de hauts responsables de l'instance internationale, ainsi que contre des partenaires de la Fifa, pour racket, fraude et blanchiment sur une période de 25 ans.

Face à ce scandale sans précédent, l'emblématique président de la Fifa Sepp Blatter avait fini par quitter son poste, qu'il occupait depuis 1998.

A lire aussi >> "J'aurais dû m'arrêter plus tôt", juge Blatter

VIDEO - Le best of de l'After foot du mercredi 12 juillet

AFP