RMC Sport

Fifa : Platini va boycotter son audition

-

- - AFP

Michel Platini a fait savoir qu’il ne se présenterait pas à son audition prévue ce vendredi devant la justice interne de la Fifa. Le président de l’UEFA, suspendu de ses fonctions jusqu’au 5 janvier, dénonce une manœuvre politique pour l’empêcher de se présenter à la présidence de la Fifa.

Il ne fera pas le déplacement à Zürich. Michel Platini a décidé de boycotter son audition prévue ce vendredi devant la justice interne de la Fifa. Le président de l’UEFA l’a annoncé dans un communiqué de ses avocats transmis à l’AFP. « Par cette décision, Michel Platini entend signifier sa plus profonde indignation face à une procédure qu'il considère comme uniquement politique et visant à l'empêcher de se présenter à la présidence de la Fifa (le 26 février prochain, ndlr) », expliquent ses représentants.

Le dirigeant français est suspendu jusqu’au 5 janvier pour avoir perçu en 2011 une somme d’1,8 million d’euros de la part de Sepp Blatter, le président démissionnaire de la Fifa, lui aussi suspendu et dont l’audition est programmée ce jeudi. Platini, contre qui la radiation à vie du monde du football a été requise, estime que le verdict de la Fifa a déjà fuité dans la presse.

Des poursuites contre Andres Bantel

L’ancien n°10 des Bleus se réfère notamment à la sortie d’Andreas Bantel, le porte-parole de la chambre d’instruction de la Fifa. Ce dernier a déclaré vendredi dernier que « Platini sera suspendu pour plusieurs années ». Des propos publiés quelques heures sur Lequipe.fr avant d’être édulcorés. « M. Platini explore toutes les suites, y compris judiciaires, à donner aux propos tenus par Monsieur Bantel », ont précisé ses avocats, qui se sont également rendus compte ces derniers jours que l'enquête de la commission d'éthique, annoncée terminée le 21 novembre dernier, ne l'était pas totalement.

Le clan du Lorrain s'est aperçu que le juge Hans-Joachim Eckert, président de la chambre de jugement de la commission d'éthique de la Fifa, poursuivait des investigations. Ce dernier aurait interrogé par écrit l'ancien secrétaire général de la Fifa, Gerhard Aigner, au sujet de la note confidentielle datant de 1998 (dévoilée par le JDD) et qui tant à prouver que plusieurs membres européens du comité exécutif de la Fifa était au courant de la rémunération contestée de Platini. 

Les avocats de Platini remontés

Une découverte qui impliquerait d'auditionner désormais les anciens membres du comité exécutif de la Fifa. "Soit l'enquête n'est pas terminée et elle est relancée, soit ils (la Fifa) décident de la bâcler en quelques jours sur un coin de table", a confié, remonté, un proche de Platini à RMC Sport. Les avocats du Français se rendront bien à Zürich vendredi matin pour être auditionnés au siège de la Fifa. Mais sans leur client. Avec ces derniers éléments en main, ils souhaiteraient rendre caduque toute l'instruction menée par la commission d'éthique de la Fifa.

Alexandre Jaquin avec Antoine Arlot