RMC Sport

Fifa : Platini dénonce "un simulacre de procédure"

Dans un communiqué, Michel Platini a réagi avec colère à une sortie d’un porte-parole de la commission d'éthique de la Fifa, qui a laissé entendre que le président de l’UEFA aller être "suspendu pour plusieurs années". L’ancienne star du football français dénonce "un simulacre de procédure".

La situation ne cesse de se compliquer pour Michel Platini. On pensait que cette journée du 11 décembre en resterait à la décision du Tribunal arbitral du sport, dans l’affaire du paiement controversé de 1,8 million d’euros que le Français a touché de Sepp Blatter en 2011 sur fond de « conflit d’intérêt ». Et elle n’était pas directement favorable à l’actuel président de l’UEFA, puisque sa suspension de 90 jours, prononcée le 8 octobre dernier, n’a pas été levée.

Mais quelques heures plus tard, Andreas Bantel, l’un des porte-parole de la commission d'éthique de la Fifa, en a rajouté une couche en assurant que l’ancien milieu de terrain des Bleus avait de fortes chances d’être longuement écarté des instances. « Platini sera certainement suspendu pour plusieurs années, indique-t-il dans une interview à paraitre samedi dans l’Equipe. Quant à Blatter (âgé de 79 ans), il n’y a pas de différence pour lui entre plusieurs années et un bannissement à vie (sourires). »

« Une violation patente de la présomption d’innocence »

Une sortie qui a évidemment provoqué la colère de Michel Platini et ses avocats. « Ces propos caractérisent une violation patente de la présomption d’innocence, peut-on lire dans un communiqué. Ils démontrent par ailleurs l'objectif politique poursuivi par la commission d'éthique, pour qui le débat contradictoire et l'audience qu'elle a elle-même fixée le 18 décembre ne seront donc manifestement d'aucune utilité. »

« Monsieur Platini, dont la sanction semble avoir déjà été fixée par la commission d'éthique de la Fifa avant même que ses explications n'aient été entendues, dénonce fermement ces pratiques qui mettent au grand jour le simulacre de procédure dont il est l’objet depuis des semaines », ajoute le camp du président de l’UEFA. Le sort de Michel Platini semble quand même de plus en plus scellé, les propos d’Andreas Bantel ne permettant pas de douter de la profonde volonté de la commission d'éthique de la Fifa…

RMC Sport