RMC Sport

Fifa : un mémo interne dénonce Infantino

-

- - AFP

Le comportement du président de la Fifa, en poste depuis quatre mois, est dénoncé par un courrier interne à l’organisation. En cause notamment, d’éventuels conflits d’intérêt estimés entre 115 000 et 150 000 dollars.

Son programme était clair. Avant l’élection, Gianni Infantino répétait à l’envi : “La transparence dans les mouvements d’argent, c’est la clé." Après deux mois d’exercice, une source interne à la Fifa s’est chargée de mettre en application les principes du président. Selon l’AFP, un mémo interne a été transmis à la vice-présidente du comité d’audit et de contrôle de l’organisation. Les révélations, publiées dans le journal suisse SonntagsZeitung, dénoncent les dépenses et la gouvernance du président.

Le document de 11 pages, rédigé le 23 mai, accuse notamment l'Italien d’éventuels conflits d’intérêt. Le mémo affirme qu’il a accepté des dons en nature - des vols en jet privé par exemple - payés par la Russie et le Qatar. Les montants estimés s’élèvent entre 115 000 et 150 000 dollars. Élu dans un contexte de renouveau, après les scandales de corruption et de pots de vin touchant la Fifa, Gianni Infantino est là pointé du doigt pour des faits similaires.

>> À lire aussi : Fifa: Infantino, le président du renouveau

30 000 euros de voiture de fonction pour sa famille et ses proches

En plus des conflits d’intérêt, le président est accusé de profiter de deux voitures de fonction mises à disposition par l’organe international. L’un des deux véhicules aurait surtout été utilisé par ses proches, représentant plus de 30 000 euros de frais pour la Fifa pour les deux mois de mars et avril. Ce document interne reproche également au président d’avoir nommé des personnes proches de lui dans les différents comités de la Fifa. “Ceci n’est pas dans l’esprit du processus de réforme en cours”, selon l’auteur du document.

Une porte-parole de la Fifa a réagi en indiquant à l’AFP qu’ “un processus de restructuration [était] en cours’ et qu'il était “normal que certaines personnes ne soient pas contentes”. En ce qui concerne les dépenses, la même porte-parole a souligné que les frais étaient “mesurés et conformes aux règles de la Fifa” et que les dépenses personnelles ont “bien sûr été réglées par le président.”

>> A lire aussi : Angleterre : un psychologue au chevet pour les prochaines compétitions