RMC Sport

JO 2020: comment le Brésil de Neymar doit se qualifier

En annonçant être prêt à disputer les Jeux olympiques 2020, Neymar pourrait mettre le PSG dans l’embarras l’été prochain. Mais la Seleçao n’a pas encore son billet pour les JO de Tokyo l’été prochain. Une place qu’elle jouera la semaine prochaine.

10 équipes, 2 qualifiés

Après seize ans d’absence, le tournoi de qualification olympique sud-américain est de retour et ne délivrera que deux billets pour les JO de Tokyo l’été prochain. Lors des JO 2016, le Brésil (vainqueur avec Neymar) était invité en tant que pays organisateur, l’Argentine avait décroché son billet au titre de championne du monde U20 alors que la Colombie avait remporté son barrage face à un membre de la zone Concacaf (Etats-Unis). Pour rejoindre le Japon, il faudra cette fois terminer dans les deux premiers du TQO organisé du 18 janvier au 9 février en Colombie et réservé aux U23, sans renfort de joueurs nés avant le 1er janvier 1997. Dix équipes y prendront part et seront réparties en deux groupes de 5. Les deux premiers iront en demi-finales, puis les deux finalistes se qualifieront pour les JO.

Avec Reinier et quelques européens

André Jardine, sélectionneur des U23, a décidé de ne pas galvauder ses chances en faisant appel à ses meilleurs jeunes pour ce tournoi. Même ceux évoluant en Europe et engagé en pleine saison avec leur club à l’instar de Iago (Augsbourg), Matheus Cunha (RB Leipzig) ou Paulinho (Bayer Leverskusen). Il s’est aussi heurté aux nombreux refus de certains clubs de libérer leurs joueurs comme Gabriel Martinelli (Arsenal), Wendel (Sporting), Douglas Luiz (Aston Villa), Ayrton Lucas (Spartak Moscou), Gabriel (Lille), Emerson (Betis) et Ibañez (Atalanta).

Il peut en revanche compter sur ses deux protégés du Chakhtior, Dodô et Maycon, ainsi que sur Reinier (Flamengo), la nouvelle pépite brésilienne qui serait déjà d’accord avec le Real Madrid. Comme il ne s’agit pas d'une date officielle Fifa, les clubs ne sont pas obligés de libérer leurs joueurs. Ce sera l’occasion de découvrir quelques promesses du championnat brésilien comme Bruno Guimarães (Athletico-PR), Matheus Henrique (Grêmio), Pedrinho (Corinthians) ou Antony (Sao Paulo).

Une adversité à la portée du Brésil

Placé dans le groupe B avec le Paraguay, la Bolivie, l’Uruguay et le Pérou, le Brésil aura un groupe abordable à l’inverse du Groupe A où se trouvent l’Equateur, l’Argentine et la Colombie, trois des quatre derniers demi-finalistes de la Copa America U20. Mais avec deux places qualificatives et plusieurs prétendants au niveau homogène, la prudence est de mise. Ce qui ne dérange pas le PSG, qui pourrait s’éviter un problème de gestion de stars l’été prochain en cas d’absence du Brésil. 

dossier :

Tokyo 2020

NC