RMC Sport

L'étonnante solution de Seedorf pour lutter contre le racisme dans les stades

Invité à discuter de discrimination dans le monde du sport ce mercredi, Clarence Seedorf a porté une proposition forte pour lutter contre le racisme sur les terrains: sanctionner d'un carton jaune tout footballeur qui parle avec la main devant la bouche.

"Nous parlons de sport. Alors pourquoi me couvrir la bouche quand je dois dire quelque chose à mon adversaire?" Le propos est clair et la proposition l'est tout autant. Clarence Seedorf, invité à l'audition en ligne du Conseil européen sur le racisme sur les terrains de sport, souhaite que les joueurs discutant sur les terrains de football avec la main devant la bouche soient sanctionnés d'un carton jaune.

Ces derniers jours, l'actualité du football a notamment été marquée par la mésaventure vécue par Mouctar Diakhaby, le défenseur français de Valence. Et selon Clarence Seedorf, empêcher les joueurs de discuter avec la main devant la bouche doit permettre d'identifier plus facilement les coupables de propos racistes.

"Il doit y avoir une sanction"

"Il y a eu quelques incidents ces dernières semaines et ces derniers mois. Ils peuvent être très facilement combattus en appliquant un certain nombre de règles. Et si cela ne tenait qu'à moi, il serait interdit de parler avec la main sur la bouche quand un joueur est sur le terrain", a expliqué Seedorf dans des propos rapportés par le média néerlandais NOS.

L'ancien international des Pays-Bas juge que sanctionner les joueurs qui discutent la main devant la bouche pourrait être dissuasif. "Si vous le faites, il doit y avoir une sanction. Un carton jaune, car nous devons éviter ce genre de comportement", a ajouté Seedorf.

Identifier plus facilement les auteurs de propos racistes

Un avertissement de la part de l'arbitre pourrait selon lui permettre d'éviter ce genre de comportements racistes. Et par son caractère dissuasif, de raréfier ce genre de propos sur les terrains, voire d'identifier plus facilement les coupables. Dans l'affaire entourant Diakhaby, la Ligue espagnole a assuré ne pas avoir trouvé de preuves de propos racistes de la part de Juan Cala (Cadix).

L'UEFA prend très au sérieux depuis de nombreuses années la lutte contre le racisme. Ce mercredi, l'instance qui dirige le football européen a condamné Ondrej Kudela (Slavia Prague) à dix matchs de suspension pour avoir tenu des propos racistes à l'encontre de Glen Kamara (Glasgow Rangers) en Ligue Europa.

DM