RMC Sport

La Malaisie interdit à son équipe de jouer en Corée du Nord

-

- - AFP

La sélection de Malaisie s’est vu interdire de jouer un match de qualification pour la Coupe d'Asie des nations à Pyongyang. La Fédération s'inquiète pour la sécurité de l'équipe en raison des tensions avec la Corée du Nord, à la suite de l'assassinat de Kim Jong-nam, demi-frère en disgrâce du "leader suprême" Kim Jong-un.

La Malaisie a interdit à l'équipe nationale de football de disputer un match de qualification pour la Coupe d'Asie des nations à Pyongyang, en raison de menaces sur la sécurité après l'expulsion de l'ambassadeur de Corée du Nord, ont indiqué lundi des responsables.

A lire aussi >> « Moi Gilbert, j’ai couru un semi… en Corée du nord ! »

"Un danger pour les Malaisiens de se rendre en Corée du Nord"

« La décision samedi du gouvernement malaisien d'expulser l'ambassadeur de Corée du Nord en Malaisie, Kang Chol, semble avoir fait naître un danger pour les Malaisiens de se rendre en Corée du Nord en ce moment », a déclaré le patron de la Fédération malaisienne de football, Hamidin Mohamad Ali, dans un communiqué.

A lire aussi >> Coupe du monde -20 ans : la Corée du Nord brise le rêve des Bleuettes

Le ministère des affaires étrangères de la Malaisie a annoncé ce samedi l’expulsion dans les 48 heures de l’ambassadeur en raison des tensions entre les deux nations depuis l’empoisonnement le 13 février du demi-frère en disgrâce du "leader suprême" Kim Jong-un, Kim Jong-nam, à l’aéroport de Kuala Lumpur.

A lire aussi >> Corée du Nord, U16 : le gardien suspendu un an pour un but encaissé volontairement

La Malaisie n’a guère goûté le refus de Pyongyang de s’excuser après les critiques à propos de l’enquête malaisienne sur l’assassinat. Alors que la Malaisie a conclu à une attaque au VX, un agent neurotoxique et que la Corée du Sud et les USA estiment qu'il s'agit d'un assassinat organisé par des agents de Pyongyang, la Corée du Nord soutient la thèse d’une crise cardiaque.

A lire aussi >> Le VX, l'arme de destruction massive qui a tué le demi-frère du dictateur nord-coréen

Des images issues des caméras de vidéosurveillance de l’aéroport ont montré que Kim Jong-nam avait été approché par deux femmes, dont l’une semble lui lancer quelque chose au visage.

A lire aussi >> Corée du Nord: Kim Jong-Nam a succombé à une mort "très douloureuse"

la rédaction avec AFP