RMC Sport

Le sport face au coronavirus en direct: Des JO à huis clos ? Thomas Bach évoque cette possibilité

Thomas Bach

Thomas Bach - @IconSport

Le coronavirus a changé la vie de plusieurs milliards d’être humains à travers le monde depuis un an, et ce n’est pas fini. La pandémie continue de rythmer nos vies confinées, touchant le sport sous toutes ses formes et les compétitions. Toutes les informations relatives à l’impact de la crise sanitaire liée au Covid-19 sur le sport sont dans notre direct commenté.

[10h52]

Mondial des clubs au Qatar: test négatif au Covid-19 obligatoire pour les spectateurs

Le Qatar, en plus de réduire la capacité de ses stades, exigera des spectateurs un test négatif au Covid-19 pour qu'ils puissent recevoir leur ticket pour les matches du Mondial des clubs, organisé du 4 au 11 février dans l'émirat, avec le Bayern Munich en tête d'affiche. "Les supporters devront se soumettre à des tests rapides PCR ou à des tests antigéniques jusqu'à 72 heures avant chaque match. Si les résultats sont négatifs, ils pourront recevoir leur billet", a déclaré le conseiller aux affaires sportives du ministère de la santé du Qatar, Abdulwahab al-Musleh, lors d'un point presse à Doha.

La distanciation sociale, le port du masque, l'utilisation de l'application de traçage des contacts du Qatar et l'usage de solution désinfectante seront obligatoires, a-t-il ajouté. Le nombre de spectateurs est par ailleurs limité à 30% de la capacité de chacun des deux stades de 40.000 places qui n'accueilleront aucun supporter étranger compte tenu des restrictions de voyage à destination du Qatar mises en place en raison de la pandémie. Les cas de coronavirus dans l'émirat sont en augmentation constante, avec 59,5 nouveaux cas pour 100.000 personnes la semaine dernière, soit une hausse de 15% par rapport à la semaine précédente.

Le taux de mortalité est très faible et les cas restent inférieurs à ceux de nombreux autres pays de la région. "Cette légère augmentation signifie que nous n'augmenterons pas la capacité au-delà de 30%", a entériné M. Musleh, en indiquant que les nouveaux variants du coronavirus étaient probablement déjà au Qatar. Le virus a déjà contraint l'équipe d'Auckland (Nouvelle-Zélande), qui devait représenter l'Océanie, à renoncer au déplacement en raison de l'obligation de quarantaine à laquelle elle aurait dû se soumettre au retour.

(AFP)

[10h49]

Le Kenya sanctionné pour violation des protocoles Covid-19

Deux membres de la fédération du Kenya ont été suspendus six mois par la Confédération africaine de football pour violation des mesures sanitaires contre le Covid-19 lors des éliminatoires de la Coupe d'Afrique des nations, a annoncé la CAF vendredi soir. Une sanction assortie d'une amende de 2,2 millions de shillings, soit environ 16.400 euros, infligée à la fédération kenyane, a précisé la CAF dans un communiqué. La suspension concerne le directeur de l'équipe du Kenya, Ronny Oyando, et le secrétaire général de la fédération, Barry Otieno.

Avant un match de qualification pour la CAN perdu 2-1 contre les Comores en novembre, la sélection kényane avait initialement refusé de faire tester ses membres, selon la CAF. Devant l'insistance des Comoriens, elle s'était finalement soumise au procédé. "Les résultats des tests sont arrivés juste avant le coup d'envoi, à cause de longs délais" et "quatre joueurs" kényans ont été déclarés positifs, a détaillé la confédération dans son communiqué. En l'apprenant, M. Oyando et M. Otieno, "ont contesté les résultats, (...), les ont arrachés des mains de l'arbitre et les ont déchirés", a expliqué la CAF.

La rencontre s'était déroulée alors même que "quatre joueurs kényans, dont le capitaine Victor Wanyama, avaient été testés positifs au coronavirus, et ont pourtant pris part au match, risquant de contaminer l'équipe adverse, tout comme leurs coéquipiers et les arbitres". La CAF avait déjà infligé une amende d'un million de shillings (7.500 euros) au Kenya, après une violation du protocole sanitaire lors du match aller par deux hommes politiques kényans, qui étaient venus parler à l'équipe sur le terrain dans le stade de Nairobi.

(AFP)

[08h29]

Bach ouvre la porte à des JO à huis clos

Le président du Comité international olympique, Thomas Bach, qui avait déclaré cette semaine que le nombre de spectateurs pourrait être réduit à un niveau "raisonnable" lors des Jeux de Tokyo, a évoqué vendredi la possibilité de ne pas avoir de spectateurs du tout, rapporte l'agence Kyodo News. "Nous travaillons à la préparation de tous les scénarios potentiels auxquels nous pourrions être confrontés en juillet-août de cette année", a-t-il déclaré dans un communiqué de presse vidéo où il abordait les questions relatives à la préparation des jeux reportés à six mois de la cérémonie d'ouverture. "Cela va des règles d'immigration, des règles de quarantaine, en passant par la distanciation sociale dans le village olympique... jusqu'à la question des spectateurs. Combien de spectateurs ? Peut-il y avoir des spectateurs ?" a-t-il déclaré. Thomas Bach a indiqué qu'il s'était entretenu avec les 206 comités olympiques nationaux vendredi et a confirmé que tous étaient engagés dans ces JO.

[08h21]

Le Tour d’Andalousie reporté

Le Tour d'Andalousie, qui devait se tenir du 17 au 21 février, est reporté "en raison de la situation sanitaire de la communauté autonome d'Andalousie liée au coronavirus", ont indiqué ses organisateurs à l'AFP. Ces derniers souhaitent que la course, surnommée la Ruta del Sol (la "route du soleil"), puisse se tenir du 24 au 28 mai, nouvelles dates qu'ils ont proposées à l'Union cycliste internationale (UCI). Le report du Tour d'Andalousie succède à celui du Challenge de Majorque, disputé habituellement aux Baléares début février. Mais au-delà de l'Espagne qui a enregistré, jeudi, un nouveau record avec près de 44.000 cas de contamination supplémentaires en 24 heures et où le nombre de décès a dépassé les 55.000, les annulations de course s'enchaînent dans le calendrier cycliste. Le Tour d'Algarve, au Portugal, qui devait avoir lieu aux mêmes dates que la Ruta del Sol, a connu le même sort jeudi. Et hors d'Europe, le Tour Down Under et la Cadel Evans Great Ocean Race en Australie, le Tour de San Juan en Argentine, le Tour de Colombie, enfin le Saudi Tour et le Tour d'Oman au Moyen-Orient ont fait les frais de la crise sanitaire. La saison en Europe doit commencer le 31 janvier en France par le GP La Marseillaise.