RMC Sport

Les 24 heures noires de l’OL: les coulisses des blessures de Memphis et Reine-Adelaïde

Le match contre Rennes devait marquer la relance de l'OL en championnat après les tristes événements de Leipzig. La soirée a été un véritable cauchemar avec une défaite et tellement pire, les ligaments croisés rompus pour Jeff Reine-Adelaide et Memphis Depay. Lentement, sûrement, l'OL a sombré dans le chaos.

Dans quel état psychologique l'OL va-t-il débarquer sur son terrain pour jouer, mercredi, son huitièmes de finale de Coupe de la Ligue contre Toulouse? Rudi Garcia va devoir trouver les mots pour remotiver ses hommes, marqués par les graves blessures de Jeff Reine-Adelaïde et Memphis Depay lors de la défaite de Rennes, dimanche, dans le cadre de la 18e journée de Ligue 1 (0-1).

Memphis a voulu continuer de jouer

L'enfer démarre après 21 minutes de jeu, quand Memphis Depay sort du terrain avec une douleur au genou. Le Néerlandais est impatient et "intenable". Il insiste pour retourner jouer, ne laisse quasiment aucune place pour la raison et le dialogue. Il repart jouer et passera 24 minutes de plus sur le terrain. 

17h32, scène II. Jeff Reine-Adelaide apparaît incapable de reprendre sa place après un duel. Trois minutes de manipulations plus tard, le docteur penche pour un problème au ménisque et fait signe au staff de le remplacer. Depuis les tribunes, Jean-Michel Aulas et Juninho assistent à la scène, l'ancien Angevin boite en laissant sa place. Bertrand Traoré entre, avec Memphis Depay à ses côtés. 

Décision mardi

M.Bastien siffle la mi-temps. Jean-Michel Aulas descend dans les vestiaires. Memphis Depay est ausculté. Au calme. On craint cette fois une rupture des ligaments croisés. C'est l'affolement car, quelques instants avant, Les mêmes conclusions avaient été tirées pour Jeff Reine-Adelaide.

Jean-Michel Aulas, abattu, hagard, tente de faire face. Eduardo Camavinga lui met un peu plus la tête sous l'eau en marquant à la 89e minute le but de la victoire. Reine-Adelaïde et Depay prennent la direction du VIIIe arrondissement de Lyon, où se trouve la clinique Jean-Mermoz. Le verdict tombe. Ce sont bien les croisés. Décision mardi pour une éventuelle opération.

Cette double sentence médicale a gravement mis à mal le moral du staff et du groupe. Le tirage au sort des 8es de finale de la Ligue des champions, qui a réservé un bel affrontement contre la Juventus Turin de Cristiano Ronaldo, n'a même pas redonné le sourire aux Lyonnais. L'ambiance devait encore être assez lourde au repas de Noël des salariés, ce lundi soir... 

Joseph Ruiz avec Edward Jay