RMC Sport

Asensio, Varane et même le Barça… ils défendent tous la gardienne du Real Madrid, victime d'attaques sexistes

Misa, gardienne de but du Real Madrid, a été la cible d’injures sexistes sur les réseaux sociaux mardi après avoir posté un message de joie consécutif au but d’Asensio face à Liverpool, mardi en quart de finale aller de Ligue des champions. Après avoir supprimé son tweet, elle a reçu depuis le soutien de nombreux joueurs du Real Madrid et d’autres clubs. Même celui du Barça.

"Même passion." Les deux mots s’affichent à la Une de Marca ce jeudi matin. A deux jours du Clasico et au lendemain d’un nouveau coup d’éclat de Kylian Mbappé, cible du Real Madrid cet été et régulièrement en première page du quotidien espagnol, ce sont ces deux mots qui claquent sur la couverture de Marca.

"Même passion" c’est ce qu’a tweeté Misa, la gardienne de but de l’équipe féminine du Real Madrid mardi soir après la victoire des Merengue face à Liverpool (3-1) en quart de finale aller de la Ligue des champions. La joueuse de 21 ans a illustré ces mots avec deux photos : l’une de l’attaquant du Real célébrant son but face aux Reds en tenant son maillot au niveau du blason, et l’autre d’elle, avec à peu près la même attitude. Elle n’imaginait pas que ce post, très banal, allait déclencher un torrent de commentaires et d’insultes à caractère machiste et sexuel. Un déferlement de haine qui a conduit la gardienne du Real à supprimer son message.

>> Découvrez les offres de RMC Sport et suivez en exclusivité Liverpool-Real

La belle réponse d'Asensio

Sauf que l’affaire n’en est pas restée-là. Choqué par ces attaques, Marco Asensio a rapidement défendu Misa en postant le même message et les mêmes photos que Misa, se permettant toutefois d'ajouter : "Que rien ni personne ne t’empêche de dire ce que tu penses." D’autres joueurs du Real Madrid comme Vinicius Jr. ou Marcelo ont emboité le pas et apporté eux aussi leur soutien en publiant un message similaire à celui de la joueuse espagnole.

Varane pense aussi à Diakhaby

Raphaël Varane a été plus loin en évoquant aussi les attaques racistes. Le Français, forfait mardi pour cause de test positif au Covid, a opté pour la photo du défenseur de Valence Mouctar Diakhaby plutôt que la sienne à côté de celle de Misa : "On doit faire plus pour combattre le racisme, le sexisme, l’homophobie et toute forme de discrimination, a tweeté le champion du monde. Ils n’ont pas leur place dans le football ou la société. Nous sommes tous égaux."

Ces messages ne sont pas restés le résultats d’initiatives individuelles. En Espagne, des clubs de Cadix et Levante ont exprimé leur solidarité à l’égard de la gardienne du Real. Idem pour Tottenham en Angleterre. Même l’ennemi juré, le FC Barcelone, a montré son soutien avec des photos de célébrations de Lionel Messi et de l’attaquante du Barça Mariona Caldentey.

ABr