RMC Sport

Atlético: avant d'affronter le Real Madrid, Simeone "n'a peur de rien"

-

- - -

L'Atlético et le Real Madrid s'affronteront ce dimanche (19h) dans un derby particulier, en Arabie saoudite, pour la finale de la Supercoupe d'Espagne. En conférence de presse ce samedi, Diego Simeone a affiché ses ambitions et sa confiance, notamment vis-à-vis des jeunes talents de son équipe qui progressent en cette "année de transition".

En Arabie saoudite pour la finale de Supercoupe d'Espagne ce dimanche (19h), Diego Simeone, l'entraîneur de l'Atlético de Madrid, espère décrocher un nouveau trophée avec les Colchoneros. Il faudra battre pour cela le rival du Real Madrid, au Stade du Roi-Abdullah, dans un Final Four délocalisé pour l'occasion. 

"Quand je vois que mes joueurs sont bien, je n'ai peur de rien. Les gars ont beaucoup d'espoir, ils veulent s'améliorer. Hier (vendredi), il y en avait cinq qui revisionnaient le match (face à Barcelone pour une victoire 3-2, ndlr), et ça, ça me donne beaucoup de force et d'espoir, a expliqué Simeone en conférence de presse. Mon énergie, ce sont mes footballeurs."

"Nos jeunes me procurent un immense espoir" 

Jeudi, l'Atlético de Madrid a éliminé le FC Barcelone (3-2) en demi-finales au terme d'un match fou (3-2) et un retournement de situation imprévisible. "Des jeunes sont arrivés, et on voit qu'ils ont envie de s'améliorer, et cela me procure un immense espoir", a ajouté "El Cholo" qui dit croire "toujours en (ses) joueurs". 

Se confronter à un adversaire comme le Real "nous aide et nous rend meilleurs", a poursuivi le technicien argentin, alors que les "Colchoneros" vivent une "année de transition" selon ses propres termes après le départ de plusieurs icônes du club l'été dernier, comme le Français Antoine Griezmann et l'Uruguayen Diego Godin.

"Zidane transmet cette sensation qu'il faut gagner" 

Simeone, qui en est à sa neuvième saison consécutive sur le banc "rojiblanco", un record, pense avoir progressé, comme son homologue du Real Zinedine Zidane qui a confié samedi matin qu'il se sentait "meilleur" entraîneur avec le temps. "Evidemment, on devient meilleur avec les années, toutes ces expériences accumulées, si on en tire les leçons, on devient meilleur dans la vie. Je pense que j'ai progressé dans la vie comme dans le foot, et je pense que c'est lié", a abondé le technicien argentin.

"Des joueurs de classe, un entraîneur qui gagne tout, qui transmet cette sensation qu'il faut gagner, et qui gagne tout", a lancé aussi Simeone à propos du Real Madrid et de Zinedine Zidane, tout en soulignant la compétitivité d'une équipe venue "sans Bale ni Benzema" à Jeddah. Moins de deux ans après son dernier trophée avec l'Atlético de Madrid lors de la Supercoupe d'Europe en août 2018, Diego Simeone a en tout cas l'opportunité d'ajouter une nouvelle ligne à son palmarès d'entraîneur. 

GL avec AFP