RMC Sport

Barça: Griezmann reconnaît ses difficultés devant le but

Malgré son premier but avec le Barça, le Français Antoine Griezmann a été très critique envers lui-même à l’issue du match nul (1-1) obtenu par le Barça sur la pelouse d’Alavès, samedi en Liga.

Antoine Griezmann a enfin décollé au Barça en inscrivant samedi son premier but avec le club catalan en Liga, à l’occasion du huitième match de son club cette saison, toutes compétitions confondues. Dans une équipe qui a cruellement manqué d'efficacité, l’attaquant français, méconnaissable ces dernières semaines, a trouvé le chemin des filets peu après l’heure de jeu (67e) d’un subtil ballon piqué devant Pacheco, le gardien d’Alavès. Proche de marquer à la 20e, Griezmann pensait avoir inscrit un doublé en fin de match (71e) pour offrir le succès à son équipe, mais le passeur Trincao était en position de hors-jeu.

Plus en réussite que son compatriote Ousmane Dembélé, sorti à la pause, Antoine Griezmann aura peut-être gagné le droit d'enchaîner aux yeux de son entraîneur Ronald Koeman. Le technicien batave a, en effet, rarement hésité à le mettre sur le banc quand il estimait que cela était nécessaire pour le bien de l’équipe. "J’échouais, et l’équipe a besoin de mes buts, constatait froidement le buteur à l’issue du match, ne cherchant pas à fuir ses responsabilités. J’essaye de m’améliorer car en général je ne rate pas ce genre d’occasion, comme j’ai pu le faire ces derniers temps. Il s’agit de rester calme et de travailler."

Koeman: "Ce n'est pas possible de rater autant"

"Je me sens bien dans cette équipe mais je dois continuer à travailler pour m’améliorer", a-t-il ajouté. Paradoxalement, si le Français a peut-être enclenché une spirale positive alors que cela paraissait bien mal engagé pour lui cette saison, le Barça n’est pas parvenu à se sortir de la nasse.

Les Catalans n’ont pu faire mieux qu’un nul (1-1) sur le terrain d’Alavès et accusent déjà huit points de retard, avec un match en moins, sur le Real Madrid en Liga, après seulement sept journées. Griezmann a beau rappeler que "la saison est encore longue", c'est un gouffre, même à ce stade de l'exercice 2020-2021. Le Barça a outrageusement dominé son adversaire (79% de possession) et déclenché 23 tirs, mais il n’aura pas su concrétiser.

Ronald Koeman a reconnu que son équipe rencontrait actuellement quelques difficultés dans la finition. Cela commence à le tracasser. "Au niveau du rendement, on n'a pas été bons, ni contre la Juve (victoire 2-0 en Ligue des champions) ni aujourd'hui (samedi). Bien sûr que cela me préoccupe, de n'avoir que deux points lors des dernières journées (sur les quatre dernières en Liga). C'est le rendement qui est critiquable. Le jeu, lui, a été très acceptable selon moi. Je serais plus préoccupé si on n'avait pas eu d'occasions, mais là, c'est juste qu'il faut plus de réalisme face au but. Ce n'est pas possible de rater autant... "

QM