RMC Sport

Barça: Koeman veut recruter pour pallier l’absence de Fati

Privé du jeune Ansu Fati pendant plus de quatre mois, le coach du Barça Ronald Koeman a l’intention, si la possibilité se présente cet hiver, de recruter un attaquant supplémentaire pour couvrir le poste.

La blessure du jeune Ansu Fati est un énorme coup dur. Pour le joueur, forcément, dont la carrière commençait à décoller. Mais aussi et surtout pour le Barça, qui en avait fait l’un de ses titulaires indiscutables. "C’est vrai, c’est un coup dur, a reconnu l’entraîneur Ronald Koeman, lors d’un interview avec Mundo Deportivo. C’est un super joueur qui va nous manquer pendant un bon moment, sur l’aile. Il avait su jouer en 9 et y réaliser de bonnes performances. Nous devons l’accepter et assumer. Il faut donner des opportunités aux autres joueurs de se montrer. J’espère néanmoins qu’il se rétablira bientôt et se remettre de son opération."

Koeman: "Nous essaierons de recruter"

En attendant, pour solidifier un édifice un peu branlant, Koeman, qui loue les qualités du Français Ousmane Dembélé au poste d’Ansu Fati, ne cache pas non plus qu’il serait favorable à l’arrivée d’un renfort cet hiver. "Avec Ramon Planes, nous discutons souvent de l’avenir, de ce dont nous avons le plus besoin et des moyens qui sont à notre disposition pour recruter. Mais quand tu connais la situation financière du club, tu ne peux pas demander grand-chose." La situation du club "n’est pas dramatique", seulement "hautement préoccupante", selon Carles Tusquets, le président par intérim.

Dans un tel contexte de crise économique, Ronald Koeman devrait rencontrer bien de difficultés pour persuader ses dirigeants de consentir un geste fort sur le marché des transferts. "S’il y a des possibilités, nous essaierons de recruter", espère-t-il quand même. Incapable de répondre aux exigences de l’OL, le Barça tentera-t-il à nouveau sa chance pour Memphis Depay ? Sous contrat jusqu’en juin 2021, l’attaquant néerlandais avait émis le souhait de rejoindre le club catalan. Mais cet hiver, Jean-Michel Aulas ne semble pas très enclin à la discussion. Le président du club lyonnais veut "garder toutes ses forces", donc "il va rester", a-t-il assuré sur RMC. 

QM