RMC Sport

Barça: Messi devrait poursuivre le journal qui a publié son contrat

Selon RAC1, Lionel Messi aurait l'intention d'engager des poursuites contre El Mundo après la publication, dans les pages du journal, du contrat d'un montant pharaonique qui lie le joueur argentin au Barça.

Lionel Messi est contrarié. L’Argentin a décidé de poursuivre le journal El Mundo après la publication de son contrat au Barça, selon RAC1. L'avocat de Lionel Messi étudierait également la possibilité d’attaquer toutes les personnes qui ont eu accès à son contrat, puisqu'il s'agissait d'un groupe très restreint. Seules cinq personnes pouvaient accéder au document, selon les informations délivrées par la radio catalane.

Messi n'est pas le seul à avoir annoncé son intention d’intenter un procès pour la publication du contrat. Ce même dimanche, le Barça a publié une déclaration dans laquelle il regrette que le contrat ait été rendu public et nie catégoriquement toute responsabilité dans cette fuite. Il a prévenu enfin de sa volonté d’engager une action en justice contre le journal El Mundo pour tout dommage qui pourrait être causé par cette publication.

Des révélations embarrassantes

"Le contrat pharaonique de Leo Messi qui ruine le FC Barcelone", a titré El Mundo, et le quotidien de détailler les chiffres astronomiques du contrat signé en novembre 2017 par Messi, qui sera en fin de contrat en juin prochain et voulait partir l'été dernier.

Selon El Mundo, ce contrat "s'élève à 555.237.619 euros bruts, à percevoir en quatre saisons (...) jusqu'à son expiration, le 30 juin prochain. Ce chiffre est la somme de son salaire fixe, des droits d'image, une série de primes de plusieurs millions d'euros inédites jusqu'à ce jour, des honoraires et une ribambelle de bonus qui dépendent de divers objectifs".

Le contrat de Messi avec le Barça, long de 30 pages, est le "plus gros contrat de l'histoire du sport" selon le quotidien espagnol. Il était resté secret jusqu'à aujourd'hui. Ces révélations font sensation en Catalogne, dans un club sérieusement endetté et toujours sans président, à cinq mois seulement de la fin de contrat de la Pulga, et alors que Messi est officiellement autorisé à négocier avec d'autres clubs depuis le 1er janvier 2021.

QM