RMC Sport

Barça-Real: la Liga conteste la décision de jouer le Clasico le 18 décembre

La Ligue espagnole de football va faire appel de la décision de la Fédération espagnole de reporter au 18 décembre le match entre le Barça et le Real Madrid. L'instance qui organise le championnat estime que la date fixée est trop tardive pour ce premier Clasico de la saison, décalé en raison des violences urbaines en Catalogne.

Le feuilleton autour de la programmation du Clasico n'est pas terminé. La Ligue espagnole de football a officiellement annoncé jeudi son intention d'interjeter appel du choix de la Fédération espagnole de programmer au mercredi 18 décembre le match reporté entre le FC Barcelone et le Real Madrid. Elle propose que la rencontre soit jouée le mercredi 4 décembre, considérant que la date fixée est bien trop tardive par rapport au calendrier initial (l'affiche était prévue le 25 octobre).

La Ligue espagnole prétend que selon le règlement de la Fédération, une rencontre reportée doit l'être à la date disponible la plus proche possible. Elle ajoute qu'elle est responsable de la fixation des dates des matches, en raison de considérations de diffusion et que le 18 décembre entre en concurrence avec la Copa del Rey. Cet argument avait déjà été avancé par son président Javier Tebas, la semaine passée. L'appel va être déposé devant la justice civile et le Conseil supérieur des sports (CSD), qui dépend du gouvernement espagnol.

Accord des deux clubs, la Ligue n'avait pas la main

Le match a été reporté en raison des violences manifestations qui ont lieu en Catalogne, depuis la lourde condamnation de dirigeants séparatistes. La décision a été prise "après avoir analysé ces derniers jours les propositions des deux clubs", qui ont tous deux proposé cette date, a expliqué la fédération dans un communiqué.

Les dates du 4 et 18 décembre ont rapidement été évoquées par la presse espagnole. Ce sont les seules disponibles avant la trêve hivernale pour les deux équipes, compte tenu du calendrier de la Ligue des champions et de la trêve internationale de novembre. La date du samedi 7 décembre aurait aussi été étudiée, afin de satisfaire les détenteurs de droits audiovisuels et de maintenir l'exposition à l'international pour le championnat. Mais cette solution nécessitait de décaler deux matchs de championnat déjà prévus lors de ce week-end. Quant à l'hypothèse d'intervertir les deux Clasicos, en jouant l'aller au Santiago-Bernabéu plutôt au Camp Nou, a été vite écartée. Elle n'était pas permise par le règlement et accueillie défavorablement par les deux clubs.

La reprogrammation a été décidée par le Comité de compétition, qui dépend de la Fédération espagnole de football. Cette organisation est formée de trois membres nommés: la Ligue et la Fédération disposent chacun d'un siège, tandis que le troisième est soumis par ces deux instances dirigeantes.

JA avec AFP