RMC Sport

Barcelone: Luis Enrique, un bilan (pour l'instant) digne de celui de Guardiola

-

- - AFP

Entraineur du FC Barcelone, Luis Enrique a annoncé mercredi soir qu’il quitterait ses fonctions sur le banc blaugrana à l’issue de la saison. Une première lecture de son bilan le place à l’égal d’un Pep Guardiola en terme de chiffres.

A 46 ans, il a dit stop. Essoré par la machine catalane. Luis Enrique quittera le poste d’entraineur du FC Barcelone, après trois saisons passées sur l’un des bancs les plus exposés de la planète. La conséquence de l’addition d’un certain nombre de facteur tels que l’usure, mais aussi la perte de confiance d’une partie du vestiaire, à commencer par celle du dieu Leo Messi. Une lecture émotionnelle du bilan de Luis Enrique ce 2 mars 2017 pourrait laisser penser que son règne est loin d’égaler celui de son illustre prédécesseur Guardiola. La gifle du Parc des Princes est passée par là. Mais si l’on se penche sur les chiffres de celui qui a su mettre en musique la mythique « MSN », ils sont à l’égal de ceux de la légende « Pep ».

A lire aussi >> Luis Enrique annonce son départ en fin de saison

Même pourcentage de victoires

En quatre ans passés sur le banc du Barça, Guardiola a remporté 14 titres sur 19. En deux saisons et demie, Luis Enrique en est à 8 sur 10. En Liga, les deux hommes affichent un pourcentage de victoires identique (75,2 pour Luis Enrique, 76,3 pour Guardiola). Toujours en Liga, les équipes de l’ancien ailier ont plus marqué (2,9 but par match) que celles de l’ancien milieu (2,71). Un bilan que Luis Enrique a encore la possibilité d’enrichir. Le Barça est actuellement en tête de la Liga avec un point d’avance sur le Real Madrid. Il est encore en course en Ligue des champions même si une qualification pour les quarts de finale relèverait du miracle après le 4-0 subi à Paris. Le club catalan est également qualifié pour la finale de Coupe du Roi, où il défiera Alavès. Bien sûr, l’aura d’un Guardiola semble indépassable. Mais si l’on se contente de lire les chiffres, Luis Enrique est lui aussi un monstre.

A lire aussi >> malgré les critiques, Luis Enrique a la confiance de son président

A lire aussi >> Luis Enrique y pense "chaque nuit, à chaque instant"

S.R