RMC Sport

Barcelone: "si j'avais été plus sérieux, j'aurais joué 10 ans à Madrid" estime Kevin-Prince Boateng

Kévin-Prince Boateng a fait part de ses regrets avant la demi-finale de Ligue des champions.

Kévin-Prince Boateng a fait part de ses regrets avant la demi-finale de Ligue des champions. - AFP Sports

Ancien grand espoir du football mondial, Kévin-Prince Boateng a connu de nombreux clubs dans sa carrière. Aujourd'hui à Barcelone, il est revenu sur son parcours avant la demi-finale de Ligue des champions.

Kevin-Prince Boateng a-t-il tout fait pour arriver au top niveau mondial? Visiblement non. Recrue surprise à Barcelone cet hiver, le joueur s’est confié pour DAZN: “Je sais très bien que j’ai échoué avec ma motivation, qui n’a pas toujours été à 100%.” Avant son arrivée en Catalogne, le joueur âgé de 32 ans avait déjà porté le maillot de 9 clubs différents. Son plus long bail? 3 saisons avec le Hertha Berlin au début de sa carrière, son club formateur.

Passé la trentaine, Kévin-Prince Boateng vit-il avec des regrets quant à sa trajectoire? "En étant plus sérieux, j’aurais pu être titulaire à Barcelone ou jouer dix ans au Real Madrid ou à Manchester United." Les supporters catalans apprécieront la sortie de leur milieu de terrain.

Boateng: "La mentalité est cruciale"

Néanmoins, s'il exprime quelques regrets quant à son potentiel pas totalement exploité, Boateng nuance: "La mentalité est cruciale dans le foot. J'ai commencé trop tard à penser vraiment à ma carrière. Bien sûr que je regrette ça." S'il n'a porté qu'à trois reprises les couleurs de Barcelone depuis son arrivée en janvier dernier, Boateng connaît bien Jürgen Klopp, fan du joueur, qu'il a déjà eu sous ses ordres. Les deux se retrouveront ce mercredi en demi-finale de Ligue des champions.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et profiter en exclusivité de la Ligue des champions

Joueur au parcours atypique, Boateng a désormais une belle expérience du football européen. Champion d'Italie avec le Milan AC et désormais d'Espagne avec Barcelone, Boateng a peut-être une autre explication à certains de ses errements: "Quand j'avais 18 ans, j'aurais eu besoin d'un agent ou d'une famille pour me pousser dans la bonne direction. J'aurais aimé ça. Mais je devais tout gérer tout seul."

Guillaume Lepère