RMC Sport

Espagne: le Français Mouctar Diakhaby dénonce des insultes racistes, match interrompu

Le match de la 29e journée de Liga entre Cadix et Valence a été interrompu ce dimanche, après que les joueurs ont quitté le terrain en soutien à Mouctar Diakhaby. Le Français dit avoir été victime d'insultes racistes sur le terrain.

Il s'est arrêté de jouer en pleine action, a tenté d'aller régler ses comptes puis s'est ensuite plaint avec vigueur auprès de l'arbitre. Mouctar Diakhaby dit avoir été victime d'insultes racistes ce dimanche, lors du match opposant son équipe Valence à Cadix, dans le cadre de la 29e journée de Liga.

Aux environs de la 30e minute, le défenseur français et son adversaire Juan Cala ont eu un échange très vif sur le terrain. L'ancien joueur de l'OL est ensuite allé voir l'arbitre pour protester et lui expliquer la situation. Le joueur a écopé d'un carton jaune.

Le match a repris sans Diakhaby

Diakhaby furieux pendant Cadix-Valence
Diakhaby furieux pendant Cadix-Valence © Capture écran Bein Sports
Au loin, Diakhaby s'arrête de jouer et accuse Juan Cala de racisme
Au loin, Diakhaby s'arrête de jouer et accuse Juan Cala de racisme © Capture écran Bein Sports

Diakhaby a alors décidé de rentrer au vestiaire et tous ses coéquipiers valencians l'ont suivi. Le match a donc été interrompu et les joueurs de Cadix sont eux aussi rentrés au vestiaire. L'interruption a duré un gros quart d'heure. Les acteurs des deux équipes sont finalement revenus sur la pelouse. Pas Mouctar Diakhaby, qui est resté au vestiaire. Le défenseur a été remplacé par Guillamón. Juan Cala a en revanche repris sa place sur le terrain. Il n'a été remplacé qu'à la mi-temps.

C'est Diakhaby qui a demandé à ses coéquipiers de reprendre

Difficile de déterminer ce qu'il s'est vraiment dit entre les deux hommes et l'altercation aura, sans aucun doute, une suite. Selon la Cadena Ser, le Français aurait dit à ses coéquipiers avoir été traité de "negro de mierda" (traduisible par "noir de merde"). Dans le vestiaire, le joueur était, selon la Ser, en larmes et abattu. Sur son compte Twitter, Valence explique que c'est Mouctar Diakhaby qui a demandé aux joueurs de Valence de retourner sur la pelouse pour continuer la rencontre. Le club confirme au passage que son joueur a dénoncé des insultes racistes à son encontre.

Quelques minutes après la reprise de la partie, le défenseur français a pris place dans la tribune, pour regarder ses coéquipiers: "Notre soutien total à Mouctar Diakhaby, écrit Valence. Non au racisme. Le joueur, qui a reçu une insulte raciste, a demandé à ses coéquipiers de retourner sur le terrain pour se battre. Tous avec toi, Mouctar." La Cadena Ser rapporte que Juan Cala aurait assuré n'avoir rien dit.

Déjà des précédents en Europe

Un incident et une réaction puissante qui ne sont pas sans rappeler la décision de Moussa Marega: en février 2020, le joueur de Porto avait quitté le terrain, disant avoir été victime d'insultes racistes de la part d'un joueur de Guimaraes. A l'époque, il n'avait pas été suivi par ses coéquipiers. En décembre dernier, les joueurs de Basaksehir et ceux du PSG avaient tous quitté la pelouse, lors d'un match de Ligue des champions, accusant le quatrième arbitre de propos racistes à l'encontre de Pierre Achille Webo, adjoint dans le staff stambouliote. Le match avait dû être reporté au lendemain.

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport