RMC Sport

Coupe du Roi : le Barça s’offre un doublé

-

- - AFP

Le FC Barcelone a remporté la Coupe du Roi ce dimanche en battant le FC Séville en finale (2-0, ap). Face à une solide équipe andalouse, les stars catalanes ont dû attendre la prolongation pour faire la différence. Et c’est Lionel Messi qui a débloqué la situation. Comme souvent.

TOPS

Jordi Alba le détonateur

Il a attendu le dernier match pour inscrire son seul but de la saison. Et il a bien fait. En profitant d’un merveilleux service de Lionel Messi, Jordi Alba a délivré le Barça en prolongation (97e). Sa reprise croisée du gauche, dans un angle fermé, a mis le club catalan sur le chemin du succès. Une juste récompense pour le latéral espagnol, qui ne s’est pas ménagé dans un match intense et disputé. Grâce à lui, le FCB conforte son statut de recordman de victoires dans la compétition en soulevant sa 28e Coupe du Roi.

Les caviars de Messi

Jordi Alba a fait le geste juste. Mais il n’en aurait pas eu l’occasion sans la vista de Lionel Messi. Après avoir buté à plusieurs reprises sur un excellent Sergio Rico, l’attaquant argentin a distillé ce ballon parfait dans la surface. Une passe lobée dans la course de son partenaire. Pour parachever son œuvre, le quintuple Ballon d’Or a délivré un autre caviar à Neymar en toute fin de prolongation (122e). Le talent, tout simplement.

A lire aussi : Partenariat record entre le Barça et Nike

L’entrée de Mathieu

Luis Enrique a attendu la mi-temps avant de le faire entrer. Et il n’a pas dû le regretter. Aux côtés d’un Gerard Piqué incisif, Jérémy Mathieu a été impeccable dans la charnière du FC Barcelone. Parfaitement placé, le Français a enlevé plusieurs ballons chauds. Très en jambes, il n’a pas hésité à multiplier les efforts pour soulager ses partenaires. De quoi rassurer Didier Deschamps, qui l’a convoqué pour l’Euro 2016. Surtout avec la blessure de Raphaël Varane…

FLOPS

Le craquage de Banega

Il a longtemps été un top potentiel. Mais il a fini par commettre l’irréparable. Après avoir régalé le Vicente Calderon de sa technique haut de gamme, Ever Banega s’est fait exclure juste avant la fin du temps réglementaire. Le milieu argentin a séché par-derrière Neymar, qui allait se présenter seul dans la surface. Un geste qui gâche sa dernière sortie avec le FC Séville. Avant cet incident, le futur joueur de l’Inter Milan est passé tout près de faire la différence. Mais son coup franc a été repoussé par Ter Stegen (38e). Et sa frappe du droit par le poteau (50e).

A lire aussi : les drapeaux catalans finalement autorisés pour la finale Barça-Séville

L’expulsion de Mascherano

L’arbitre ne pouvait pas faire autrement. En attrapant Kevin Gameiro par le maillot alors qu’il filait seul au but, Javier Mascherano a logiquement été expulsé dès la 36e. Dépassé par la vivacité de l’attaquant français, l’Argentin a tenté de la jouer à l’ancienne en se jetant au sol en même temps que son adversaire. Mais M. Del Cerro Grande n’est pas tombé dans le piège. Et l’intervention du guerrier chauve a viré au fiasco, laissant son équipe en infériorité pour une bonne partie de la rencontre.

Suarez discret, puis blessé

Sale soirée pour Luis Suarez. L’attaquant du Barça a eu bien du mal à se mettre en évidence dans cette finale de Coupe du Roi. Face à un axe central de Séville parfaitement en place, il n’a pas eu beaucoup de ballons à se mettre sous la dent. Il rate une grosse occasion à la 8e. Avant de se blesser en début de deuxième période suite à un contrôle en extension. Touché à la jambe droite, El Pistolero a quitté le terrain, soutenu par les soigneurs, en boitant très bas. De quoi inquiéter l’Uruguay à moins de deux semaines du début de la Copa America aux Etats-Unis.

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Journaliste RMC Sport