RMC Sport

La contre-attaque éclair du Barça, le craquage de Ramos, Messi énorme… le débrief de Real-Barça

Après avoir subi les nombreux coups des joueurs du Real Madrid, Lionel Messi s'est vengé en claquant un doublé à Santiago-Bernabeu, lors de la victoire du Barça dans le clasico (2-3).

Après avoir subi les nombreux coups des joueurs du Real Madrid, Lionel Messi s'est vengé en claquant un doublé à Santiago-Bernabeu, lors de la victoire du Barça dans le clasico (2-3). - AFP

A l’issue d’un clasico totalement fou ce dimanche soir, Lionel Messi a glacé le Real au stade Santiago-Bernabeu (2-3). A la conclusion d’une contre-attaque éclair du Barça en toute fin de match, l’Argentin a totalement relancé la Liga.

La contre-attaque éclair qui a assommé le Real

La punition a été violente. Réduit à dix puis revenu à égalité pour six minutes à peine (James, 86e, 2-2), le Real a subi une contre-attaque fulgurante. De Sergi Roberto à Lionel Messi, le ballon n'a mis que quelques secondes à se retrouver dans le but de Keylor Navas.

Intelligemment démarqué dans la surface madrilène, Lionel Messi a donné le signal. Seul. Jordi Alba a alors levé la tête pour le servir en retrait. L’Argentin a crucifié Keylor Navas (2-3, 90e+2). Assommé tout un stade. Et relancé le championnat. Juste avant le coup de sifflet final.

Quand Rakitic a relancé le match

Le score semblait bloqué. Mais Ivan Rakitic est passé par là. A un quart d’heure de la fin de ce clasico, face aux nombreux arrêts des deux gardiens, le milieu croate a finalement trouvé la solution. Après avoir joliment fixé Toni Kroos – peut-être trop tendre sur cette action – le Madrilène a envoyé une frappe sèche vers le but de Navas. Le ballon a filé en pleine lunette (73e). Imparable. Le début d’un quart d’heure de folie.

Ter Stegen et Navas ont fait le spectacle

Messi contre Ronaldo. Piqué contre Ramos. Iniesta contre Modric. Le clasico offre toujours ses superbes duels. Et, ce dimanche soir au stade Santiago Bernabeu, Marc-André Ter Stegen et Keylor Navas y sont allés de leur opposition. Peu embêté en début de rencontre, le gardien du Real a d'abord impressionné en deuxième période. Dans un duel face à Alcacer (56e), puis sur une tête de Piqué (59e) et une frappe à bout portant de Luis Suarez (68e). De l’autre côté, Ter Stegen lui a bien répondu. Devant Cristiano Ronaldo (6e, 20e), Toni Kroos (48e) ou sur sa ligne face à Marco Asensio (71e), le gardien allemand a résisté. Et le Barça peut le remercier après ce précieux succès.

A lire aussi >> Real-Barça: de retour de blessure, Bale rechute et sort pendant le clasico

Messi s’est mis en colère

Casemiro et Marcelo ont pensé le faire taire. Avec des petits coups dans les chevilles (12e) ou un coup de coude discrètement placé (20e), les deux Madrilènes ont gentiment accueilli l’attaquant du Barça. Alors, il leur a répondu. Par politesse, le quintuple Ballon d’Or a surgi à l’entrée de la surface puis parfaitement crocheté Carvajal. Pour conclure de près devant Keylor Navas (1-1, 32e). Avant de réapparaître en toute fin de match. Il ne fallait pas nous l'énerver.

A lire aussi >> Real-Barça: Messi sort, la bouche en sang

Le craquage de Ramos

Jusqu’à cet instant, Sergio Ramos était calme. Puis le capitaine du Real s’est occupé de Messi. Après avoir laissé ses lieutenants Casemiro et Marcelo se charger de la "Pulga", le défenseur central du Real a coupé net la course de son adversaire (78e). Les deux pieds en avant, Ramos a violemment taclé Messi. Récoltant immédiatement un carton rouge. Et, en différé, la réponse de l’Argentin. Fatale.

Le Barça peut croire au titre

Les Madrilènes ont été refroidis. Après avoir pensé accrocher un précieux nul dans la course au titre, les joueurs de Zinedine Zidane se retrouvent finalement à égalité avec le Barça en tête de la Liga (75 points). Et, malgré leur match en retard en championnat, les demi-finalistes de la Ligue des champions pourraient mettre du temps à digérer ce terrible scénario. Il reste cinq journées en Liga. Ça promet.

A lire aussi >> Real-Barça: les supporters madrilènes chambrent gentiment avec un énorme tifo

Fl.P.