RMC Sport

Les Français au Real Madrid, une histoire entre grandeur et désillusion

En signant au Real Madrid, Alphonse Areola poursuit la lignée des Français ayant rejoint la prestigieuse Maison Blanche. Les Tricolores ont connu des fortunes diverses. Si certains ont brillé au point de devenir des légendes du club merengue, d'autres ont sombré.

Les légendes

Raymond Kopa

A son arrivée au Real Madrid, Raymond Kopa est surnommé "Kopita" du fait de sa petite taille (1,68 mètre, comme un certain Lionel Messi). Avec Alfredo Di Stefano, il remporte deux titres nationaux et surtout trois Coupes d’Europe en trois ans (1957, 1958, 1959), dont une contre Reims, son ancien club. Kopa est au sommet de sa carrière et joue dans une équipe invaincue à domicile en championnat pendant trois ans. Star parmi les stars, le buteur remporte le Ballon d'Or européen 1958 devant son coéquipier Di Stefano.

Zinédine Zidane

Véritable idole pour les Merengues, l'ancien meneur de jeu a marqué les esprits sur et en dehors les terrains. Transféré à prix d'or, le magicien donne la victoire en Ligue des Champions d'une sublime volée contre le Bayer Leverkusen en 2002 dès sa première saison sous ses nouvelles couleurs. Zizou a réussi l'authentique exploit de faire encore mieux, cette fois-ci dans la peau du coach, en remportant trois ligue des Champions de suite (2016,2017,2018).

Les franches réussites

Claude Makelele

Arrivé jeune au Real Madrid en 2011 en provenance de Lens, l'été où il passe son baccalauréat, Raphaël Varane a fait beaucoup de chemin depuis. Le défenseur central a gravi les échelons à vitesse grand V pour s'installer définitivement depuis des années comme le partenaire indiscutable de Sergio Ramos en charnière. Son énorme palmarès plaide déjà pour lui à seulement 26 ans.

Karim Benzema

Il est le numéro neuf du Real Madrid depuis une décennie. Un fait qui permet de mesurer l'incroyable performance réalisée par Karim Benzema au sein des Merengues. Les 35 millions d'euros, montant de son transfert, ont été largement rentabilisés. Certes, durant ces dix années, l'attaquant a connu des hauts et des bas. Mais avec 224 buts inscrits en 467 matchs sous les couleurs madrilènes, Benzema occupe le sixième rang du classement des meilleurs buteurs du Real. Ça classe un homme.

Raphaël Varane

Durant l'été où il passe son baccalauréat, Raphaël Varane signe au Real Madrid après une belle saison à Lens. A 18 ans, il débarque sur la pointe des pieds dans une véritable institution. Très rapidement, il gravit les marches à vitesse grand V. Au point de s'installer durablement et définitivement comme le compère de Sergio Ramos en charnière centrale. A 26 ans, son palmarès est déjà long comme le bras. Et ce n'est évidemment pas fini.

Les échecs

Nicolas Anelka

Acheté à Arsenal pour la somme de 220 millions de francs alors qu'il n'a que 20 ans, Nicolas Anelka n'aura pas laissé un souvenir impérissable à Madrid où il ne sera resté qu'une seule saison. L'attaquant ne n'est pas adapté dans le vestiaire espagnol. Son comportement arrogant et nonchalant a souvent été pointé du doigt par les cadres du clubs. Malgré des buts importants, notamment en demi-finale de la Ligue des champions face au Bayern Munich. Anelka part finalement au bout d'une saison et retrouve le Paris Saint-Germain.

Julien Faubert

Le flop français du Real Madrid, c'est lui. Arrivé en provenance de West Ham sous forme de prêt à la surprise générale lors du mercato hivernal 2009, Julien Faubert aura touché du bout du doigt le Real Madrid, l'espace de deux matches. La suite? Le banc ou les tribunes, rien d'autre. Une recrue que les socios ont rapidement oublié...

Theo Hernandez

Recruté après une saison prometteuse au Deportivo Alavés, Theo Hernandez signe un contrat longue durée de six ans en 2017, preuve que le Real Madrid lui fait confiance et veut en faire le successeur de Marcelo. Rien ne se passe comme prévu. Le latéral gauche ne convainc pas, est prêté à la Real Sociedad puis vendu à l'AC Milan cet été pour 15 millions d'euros dans un relatif anonymat.

Mehdi Elouar