RMC Sport

Les quatre raisons de la crise au Real Madrid

Distancé de huit points par le Barça en Liga, le Real Madrid a concédé un deuxième revers de rang mercredi face à Tottenham (3-1) en Ligue des champions. Un nouveau coup d’arrêt qui plonge l’équipe de Zinedine Zidane dans le doute.

Les attaquants font moins la différence

Avec 19 buts marqués en Liga, le Real ne pointe qu’en 4e position des meilleures attaques du championnat espagnol. Même s’ils ont manqué une bonne partie du début de saison pour cause respectivement de blessure et de suspension, Karim Benzema et Ronaldo ne compte qu'un but chacun. Des stats faméliques qui traduisent le manque d'efficacité des individualités madrilènes. "Des fois on marque beaucoup, là ça ne rentre plus, regrettait Zidane après la défaite contre Tottenham en Ligue des champions. C'est un passage. D'une manière générale, je ne suis pas inquiet par le manque de buts."

A lire aussi>> Les explications de Zidane sur la déroute du Real Madrid à Tottenham

Des joueurs importants n’ont pas été remplacés au mercato

C’est l’une des explications avancées par Cristiano Ronaldo après la claque de Wembley. "Ce n’est pas une excuse mais des joueurs comme Pepe, James Rodriguez, Morata nous ont rendus plus forts, a expliqué le Ballon d’Or portugais. Nous avons des joueurs d’avenir mais ils sont jeunes et ont besoin d’expérience." Une petite pique au recrutement estival du Real, aussi discret que peu efficace… pour le moment.

De nombreux cadres sont blessés

Le Gallois Gareth Bale n’a plus joué avec le Real Madrid depuis le 26 septembre. L’arrière droit Dani Carvajal est quant à lui out depuis un mois en raison d'un virus ayant affecté le péricarde. Deux absences de poids auxquelles il faut ajouter celles, moins longues, de Raphaël Varane et Keylor Navas. Difficile, dans ce contexte, d'aligner une équipe aussi compétitive que la saison passée.

Zidane, lui aussi, a moins de réussite

Le double vainqueur de la Ligue des champions a sa part de responsabilité dans la mauvaise passe du Real. Face à Tottenham, il n'a pas trouvé de solution. Il a même changé de schéma tactique en cours de match, passant d’une défense à quatre à une défense à trois. "C’est une erreur de sa part, juge Jérôme Rothen dans l'After sur RMC. Il n’arrivait plus à conserver le ballon au milieu avec Kroos, Casemiro et Modric. Tottenham ne fonctionnait même plus en contre, la preuve que l’alignement n’était pas bon." Zizou jouera donc très gros dimanche contre Las Palmas en clôture de la 11e journée de Liga.

A lire aussi>> Tottenham-Real: Fred Hermel a vu “Zidane affecté”

AB