RMC Sport

Liga: Alves fracasse le Barça, devenu un "club commercial" et qui se "prostitue"

Dans une interview accordée à la radio catalane RAC1, Dani Alves s'est montré sans pitié avec la direction du Barça. Le latéral brésilien, qui n'a pas digéré son départ en 2016, parle même de "prostitution" et de "club commercial".

Dani Alves n'a pas mâché ses mots concernant le Barça et sa direction ce jeudi, dans un entretien accordé à la radio catalane RAC 1. Le latéral brésilien, parti brouillé avec les dirigeants en 2016 vers la Juve, avant de rejoindre le PSG, n'a visiblement pas digéré sa non prolongation de l'époque. 

"J'avais le Real et je suis venu ici, au Barça. Et on me faisait partir par la porte de derrière... Ce fut un manque de respect et je suis parti avant qu'ils ne me dégagent, raconte-t-il. S'ils m'avaient traité comme ils auraient dû le faire, je serais encore ici, j'aurais pu prendre ma retraite ici." Direction la Juve, puis le PSG, avec Neymar, malgré "un accord avec Manchester City et Guardiola". 

"Ils avaient besoin de moi mais il n'ont pas eu les c**** de reconnaître qu'ils s'étaient trompés"

Dani Alves assure ensuite avoir voulu revenir au club. "Ils avaient besoin de moi mais il n'ont pas eu les c**** de reconnaître qu'ils s'étaient trompés avec moi", ajoute le latéral de 37 ans, qui joue désormais à Sao Paulo. 

Sur le style du FC Barcelone, le joueur n'est pas plus tendre. Au contraire. "Le Barça essaie d'être une équipe commerciale au lieu d'être une équipe avec de la personnalité, estime le Brésilien. Avant, ils recrutaient les joueurs dont ils avaient besoin et qui correspondaient à la philosophie du club. Là ils ont fait signer un tas de gens qui n'ont pas l'identité Barça. Beaucoup de joueurs se battent valeureusement mais ils ne défendent pas l'identité du club." En évoquant une structure qui fait de "l'achat-vente de joueurs" et dont la gestion se rapproche selon lui d'une forme de "prostitution entre guillemets". 

Ses mots à Messi au moment de ses envies de départ

Plus que Josep Maria Bartomeu lui-même, Dani Alves accuse "l'entourage" du président, qui l'aurait "influencé". Quant au cas Lionel Messi avec sa volonté de départ cet été: "Quand ils cherchaient à me mettre dehors, il m'avait dit 'où seras-tu meilleurs qu'au Barça?'. Et quand l'histoire est sortie cet été, je lui ai dit la même chose. Il ne m'a pas répondu. Mais la différence, c'est qu'ils voulaient me dégager, lui non."

A.Bo