RMC Sport

Liga: avec un doublé de Fati, le Barça de Koeman démarre fort contre Villarreal

Pour sa rentrée en Liga et les débuts de Ronald Koeman sur le banc, le FC Barcelone a tranquillement dominé le Villarreal d'Unai Emery (4-0), ce dimanche, avec quatre buts inscrits en première période. Seul Antoine Griezmann a déçu.

Il en faudra plus, bien sûr, pour commencer à oublier l’humiliation subie face au Bayern Munich (8-2) en quart de finale de la dernière Ligue des champions. Mais c’est un bon début. Un mois et demi après cette déroute historique, le FC Barcelone a débuté la nouvelle saison de Liga par une victoire convaincante ce dimanche face au Villarreal d’Unai Emery (4-0). Un match abouti pour les grands débuts de Ronald Koeman sur le banc blaugrana. Pour sa première, le successeur de Quique Setién avait décidé d’aligner un onze résolument offensif articulé dans un 4-2-3-1.

Ansu Fati, Lionel Messi, Philippe Coutinho et Antoine Griezmann étaient tous les quatre titulaires. Le premier a été le meilleur, de loin. Du haut de ses 17 ans, Fati a ouvert le score d’une reprise du plat du pied droit imparable à la réception d’un centre de Jordi Alba (15e). Intenable dans son couloir gauche, celui qui est désormais international espagnol s’est chargé de doubler la mise cinq minutes plus tard d’une frappe en force sur un service de Coutinho, revenu de son prêt au Bayern Munich et lui aussi en jambes sur la pelouse du Camp Nou (20e). Positionné en meneur de jeu, le Brésilien a souvent cherché à combiner avec Lionel Messi, positionné en faux numéro neuf, alors qu’Antoine Griezmann s’est trop rarement mis en évidence.

Dembélé est entré en seconde période

Exilé côté droit, il n’a pas été beaucoup servi et a souvent donné l’impression de jouer à contretemps. Tout le contraire de Fati, dont la vitesse et la qualité de dribbles ont fait un mal fou à la défense de Villarreal. Déstabilisé par Mario Gaspar dans la surface, il a permis à Messi de marquer sur penalty (35e). Efficace au pressing et plutôt séduisant offensivement, avec la volonté de se projeter rapidement vers l’avant, le Barça a tué tout suspense avant la pause grâce au but contre son camp de Pau Francisco Torres (45e). A 4-0, le rythme est retombé en seconde période, les transmissions ont perdu en précision et les attaques ont été moins tranchantes.

Koeman, lui, en a profité pour lancer Ousmane Dembélé, le jeune milieu offensif espagnol Pedri (17 ans), la pépite portugaise Francisco Trincão (20 ans) et le nouveau venu Miralem Pjanic. Pour son premier match officiel depuis novembre 2019, Dembélé a cherché à faire des différences dans son couloir gauche, sans beaucoup de succès. Messi, lui, a eu l'occasion de s'offrir un doublé, mais Sergio Asenjo s'est envolé pour détourner son tir placé du gauche (86e). L'une des rares occasions en seconde période pour le Barça, qui devra confirmer dès jeudi sur le terrain du Celta Vigo (21h30).

RR