RMC Sport

Liga: freiné par Séville, le Barça lâche ses premiers points

Opposé ce dimanche soir au FC Séville pour son premier gros choc de la saison, le FC Barcelone n'a pas fait mieux qu'un match nul au Camp Nou (1-1). Antoine Griezmann a encore déçu et a été sorti dès l'heure de jeu.

Premier accroc pour le FC Barcelone de Ronald Koeman. Après avoir débuté la nouvelle saison de Liga par deux larges victoires contre Villarreal (4-0) et le Celta Vigo (3-0), les Catalans ont été tenus en échec par le FC Séville (1-1) ce dimanche soir. Ils restent cinquièmes, juste devant leur adversaire du soir, avec trois points de retard sur la première place occupée par le Real Madrid.

Pas encore au point collectivement, alors qu’un défenseur et un attaquant sont toujours espérés d’ici la fin du mercato ce lundi à minuit, ils ont été surpris dès la huitième minute de jeu.

Sur un corner joué en deux temps, Suso a éliminé Ansu Fati côté gauche, avant de centrer dans la surface. Un dégagement manqué de la défense blaugrana a profité à Luuk De Jong, à l’affût pour ajuster Neto d’une lourde frappe du gauche. Les Sévillans n’ont pas vraiment eu le temps de savourer ce but. Sur un ballon de Lionel Messi à destination de Jordi Alba, Jesus Navas s’est manqué et a dévié le ballon vers Philippe Coutinho, qui s’est appliqué pour égaliser du plat du pied droit (10e).

Griezmann décevant

Revenu cet été à Barcelone après une année passée en prêt au Bayern Munich, le Brésilien réalise un début de saison très intéressant en position de meneur de jeu avec Lionel Messi très près de lui. Antoine Griezmann, lui, a encore déçu au Camp Nou. Le quotidien catalan Sport lui a attribué la plus mauvaise note côté barcelonais (5/10).

"Il a travaillé sans relâche mais a manqué une occasion claire sur une passe de Fati", a relevé de son côté Mundo Deportivo, en référence à ce raté du champion du monde français à la 21e. Parfaitement lancé dans le dos de la défense sévillane, il a trop poussé le ballon sur son premier contrôlé et n’est pas parvenu à inquiéter Bounou sur son tir en bout de course.

Koeman l’a sorti à l’heure de jeu pour lancer l’attaquant portugais Francisco Trincão, pas passé loin de faire trembler les filets en toute fin de match sur un service de Messi.

RR