RMC Sport

Liga: Setién règle ses comptes avec le Barça

Au micro de la Cadena Cope, Quique Setién a critiqué les conditions de son départ du poste d’entraîneur du Barça pendant l’été.

Quique Setién a été le premier à payer les pots cassés après la déroute historique du Barça contre le Bayern (2-8) en quart de finale de la Ligue des champions. Ecarté de ses fonctions et remplacé par Ronald Koeman, l’entraîneur espagnol conteste la manière dont s'est déroulée son éviction.

Setién: "Même pas appelé pour me dire que j’étais licencié"

Invité de l’émission "El Partizado" sur la radio Cadena Cope ce lundi, le technicien de 62 ans a livré sa vérité sur les conditions de son départ et notamment sur la procédure légale qui l’oppose au club blaugrana. Faute d’un accord à l’amiable pour résilier son contrat, Quique Setién espère recevoir une indemnité équivalente au salaire qu’il aurait dû toucher jusqu’en juin 2021.

"Le Barça ne m'a pas indemnisé et ne m'a rien proposé, a lâché l’ancien coach du Betis Séville. Ils ne m'ont même pas appelé pour me dire que j’étais licencié."

A l’inverse de Quique Setién, le Barça est parvenu à trouver un accord pour rompre les contrats de ses trois anciens adjoints Eder Sarabia, Fran Soto et Jon Pascua. Salariés du club catalan jusqu’au début du mois de novembre, les trois coachs ont finalement accepté l’offre formulée par la direction barcelonaise. 

Quique Setién, lui, entend bien porter l’affaire devant la justice à moins d’obtenir une belle compensation. Ce dossier constitue une nouvelle épine dans le pied du Barça à un peu moins de deux mois des élections présidentielles, le 24 janvier 2021. Sur le plan sportif, le successeur de l’entraîneur espagnol n’a toujours pas trouvé la bonne formule et les partenaires de Lionel Messi et d’Antoine Griezmann occupent une décevante septième place provisoire en Liga.

>> La Liga est disponible via l’offre RMC Sport-beIN Sports

JGL