RMC Sport

Mort de Reyes: les messages très émouvants de Fabregas, Ramos et Henry

Anciens coéquipiers de José Antonio Reyes à Arsenal, au Real Madrid ou à Séville, Thierry Henry, Cesc Fabregas, Sergio Ramos ou encore Adil Rami ont rendu un hommage très émouvant à l'ancien joueur, décédé dans un accident de la circulation ce samedi.

Sergio Ramos avait encore les cheveux longs et un visage presque poupin, au moment d'entamer ses échauffements aux côtés de Jose Antonio Reyes. Les deux hommes se connaissaient de Séville et s'étaient retrouvés en 2006, au Real Madrid. C'est donc avec le coeur très lourd que le défenseur espagnol a rendu hommage à son ex coéquipier, décédé tragiquement ce samedi dans un accident de la circulation.

Le texte est court mais la photo vintage des deux hommes, feignant un bras de fer, en dit long. "Tant de moments ensemble, tant de souvenirs, tant de rires. Ils s'achèvent bien trop tôt mais je ne t'oublierai jamais mon ami. Repose en paix mon frère", écrit sobrement Sergio Ramos sur Instagram. 

"Un superbe coéquipier et un être humain exceptionnel"

Véritable légende d'Arsenal, Thierry Henry aura vu arriver le milieu de terrain en 2004. José Antonio Reyes y marquera les esprits. "Je suis dévasté d'apprendre la terrible nouvelle à propos de José Antonio Reyes, écrit l'ancien attaquant des Gunners. Un joueur merveilleux, un superbe coéquipier et un être humain exceptionnel. Je souhaitent à sa famille et ses amis de surmonter avec force et courage cette période difficile. #PartiBienTropTôt"

Le discours est encore plus poignant du côté de Cesc Fabregas, qui parle de son "premier grand ami dans le monde du football professionnel". "Mon colocataire qui voulait toujours dormir avec l'air conditionné même quand il faisait -10°C, s'amuse l'ancien meneur de jeu d'Arsenal. Un type humble, qui avait toujours le sourire, un grand joueur et une personne fantastique. Je ne pourrais pas me réveiller plus mal."

"Mes premiers Noël en Angleterre"

"Je n'oublierai jamais quand toi et ta famille m'avez accueilli chez vous, pour mes premiers Noël en Angleterre, quand j'étais seul et n'avais que 16 ans, poursuit l'actuel Monégasque. Je n'oublierai jamais nos parties de football au gymnase, avant et après les entraînements."

"Nous avions une connexion spéciale sur le terrain aussi, c'était facile de te trouver entre les lignes pour que tu fasses ensuite la différence, insiste-t-il. J'ai toujours dit que tu étais un des plus grands talents de notre football et je sais que je ne me suis pas trompé. Je parlais encore de toi il y a deux jours dans une interview. C'était peut-être un signal, qui sait, pour que je me souvienne de toi, mon ami. Je ne t'oublierai jamais."

Le Marseillais Adil Rami, qui a connu José Antonio Reyes, est également très touché. "J’ai pas les mots... je suis triste, très triste, RIP capitaine", écrit le défenseur de l'OM sur Instagram.

A.Bo