RMC Sport

Real-Barça, la guerre reprend

Cristiano Ronaldo et Lionel Messi

Cristiano Ronaldo et Lionel Messi - -

La Liga réouvre ce week-end, avec au menu Real Madrid-Valence (19h) et Barcelone-Real Sociedad. L’éternel duel à distance entre les deux meilleurs ennemis et leurs stars, Cristiano Ronaldo et Lionel Messi, peut déjà commencer.

On prend les mêmes et on recommence… La Liga, ou plutôt l’éternel duel entre le Barça et le Real, reprend ses droits ce week-end. Et la question est perpétuelle : qui des Catalans ou des Madrilènes paraissent les mieux armés pour aller conquérir la couronne du football espagnol. Huit ans que les deux rivaux se partagent le trône (5 titres pour Barcelone contre 3 pour le Real). Durant ces huit dernières éditions, seul Villarreal est parvenu à s’immiscer entre les deux ogres (en 2008 à la 2e place). Difficile d’imaginer que la Liga puisse échapper à l’un des deux « intouchables ». L’enjeu de cette nouvelle saison est de savoir si la formation de José Mourinho, qui affronte dimanche Valence (19 h), sera capable de conserver sa suprématie face à une équipe catalane orpheline de son guide spirituel, Pep Guardiola.

Après avoir tout gagné durant ses quatre années passées sur le banc catalan, « Pep » a préféré ne pas rempiler son bail, laissant la lourde tâche de faire aussi bien à son adjoint Tito Vilanova. Si le maître à bord est différent, pas question pour les Catalans de changer de cap. Très proche de la philosophie de jeu de son mentor, avec lequel il a conquis 14 titres, Vilanova compte bien prouver que le Barça est loin d’être en fin de cycle. « J’espère tout gagner. Avant ce début de saison, je pense que nous avons l’équipe pour remporter chaque match et chaque compétition, se réjouit même le Catalan. Je n’ai pas la pression. La vérité, c’est que j’ai vu des joueurs plus motivés que jamais. »

Mourinho : « Appelez-moi ‘‘The Only One’’ »

Malgré les arrivées de Jordi Alba et Alexandre Song, qui rejoint la Catalogne pour combler le départ de Seydou Keita en Chine, le groupe barcelonais est loin d’avoir été bouleversé. Avec le retour de David Villa, remis de sa grave blessure au tibia, les Blaugrana, qui reçoivent la Real Sociedad dimanche (21h), comptent bien aller titiller les chiffres stratosphériques des Madrilènes la saison dernière (121 buts inscrits, 100 points). La stabilité, c’est également le mot d’ordre chez l’ennemi madrilène. Bien décidés à continuer à tutoyer les sommets, les champions en titre affichent un onze de départ similaire, en attendant l’imminente arrivée de Luka Modric.

Seul changement, le nouveau surnom accordé à l’incontournable José Mourinho. « Que j'aime ou non, je suis le seul au monde à avoir remporté les trois plus grands championnats européens, a rappelé le technicien portugais. Donc, au lieu de m'appeler le ‘‘Special One’’, peut-être que certaines personnes devraient m'appeler ‘‘The Only One’’, jusqu'à ce que quelqu'un réalise la même chose que moi. » Abandonné par son meilleur ennemi, Pep Guardiola, José Mourinho pourra prolonger son éternel antagonisme avec le Barça, en la personne de Tito Vilanova, avec lequel il s’était accroché il y a un an en Supercoupe d'Espagne. Barca-Real, Messi-Ronaldo ou Mourinho-Vilanova. En Liga, la musique n’est pas prête de changer…