RMC Sport

Real Madrid: Kroos s’est fait traiter de nazi après ses critiques sur Özil et sa retraite internationale

Vendredi, Toni Kroos a participé à un live Instagram avec le président de la République fédérale d'Allemagne, Frank-Walter Steinmeier. Durant la conversation, le milieu du Real Madrid s'est confié sur un épisode douloureux traversé en 2018, à l'issue de la Coupe du monde.

Très impliqué contre le cyber-harcèlement, Toni Kroos a partagé vendredi l'une de ses tristes expériences dans ce domaine. Lors d'un live Instagram réalisé en direct avec Frank-Walter Steinmeier, président de la République fédérale d'Allemagne, le milieu du Real Madrid s'est confié à cœur ouvert sur le harcèlement qu'il a subi en juillet 2018.

Un déferlement de haine après la Coupe du monde

À l'époque, juste après la Coupe du monde en Russie, Mesut Özil décide de prendre sa retraite internationale et de ne plus porter le maillot de la Mannschaft. Le milieu offensif critique alors ouvertement la Fédération allemande de football et considère qu'il a été victime de ses origines turques.

En réaction, Toni Kroos s'exprime publiquement et déplore la décision d'Özil. Le milieu du Real dénonce les propos du milieu offensif et indique notamment que celui-ci méritait un meilleur départ de la sélection. "Et juste après ça, je suis devenu un nazi pour énormément de monde", a raconté vendredi Kroos lors du live Instagram avec Frank-Walter Steinmeier.

Kroos a pris part à une campagne de sensibilisation

Le milieu du Real est l'objet de nombreuses insultes sur les réseaux sociaux, dont une bonne partie le compare donc à un nazi. "Je suis blond, j'ai les yeux bleus. Ça suffisait à plein de gens", a expliqué Kroos. Un cyber-harcèlement dont ont parlé pendant quelques minutes le milieu de terrain international et le président de la République, comparant notamment les situations des sportifs et des politiques.

Depuis fin février, Kroos fait partie d'une initiative, aux côtés d'autres footballeurs comme le Français Dayot Upamecano, qui vise à lutter contre le cyber-harcèlement. Cette campagne est diffusée depuis plusieurs semaines en Allemagne pour sensibiliser les internautes aux ravages des discours de haine. Des discours qu'a donc subis Kroos en 2018.

DM