RMC Sport

Séville-Grenade: scène improbable, l'arbitre siffle la fin trop tôt... et fait revenir tout le monde

L'arbitre de Séville-Grenade a sifflé la fin du match une minute trop tôt ce dimanche. Il s'est ensuite rendu compte de son erreur et a fait revenir les joueurs sur la pelouse... alors que certains étaient déjà rentrés aux vestiaires.

Mais qu'est-il passé par la tête de Ricardo de Burgos Bengoetxea? Ce dimanche, lors de la rencontre entre Séville et Grenade comptant pour la 32e journée de Liga, l'arbitre espagnol a pris tout le monde de court en renvoyant les 22 acteurs aux vestiaires... une minute trop tôt.

Quatre minutes de temps additionnel avaient été initialement annoncées, mais l'officiel a claqué les trois coup de sifflets alors que les deux équipes entraient à peine dans la 94e minute. Les Sévillans mènaient 2-1 et même leur coach, Julen Lopetegui, a jeté plusieurs regards incrédules à l'arbitre avant d'aller serrer la main de son homologue. Malgré les vives contestations des joueurs de Grenade, M. de Burgos Bengoetxea n'en démord pas et indique le chemin des vestiaires.

De nombreux joueurs avaient enlevé maillots et crampons

Peu à peu, l'arbitre, vraisemblablement averti par ses adjoints, apparaît de moins en moins sûr de lui. Après d'intenses tractations, il finit par faire revenir les deux équipes sur le terrain, alors même que de nombreux joueurs avaient déjà enlevé leur maillot, leurs chaussettes... ou avaient déjà pris la direction de la douche. "Cela ne m'était jamais arrivé auparavant", s'est amusé l'ancien Marseillais Lucas Ocampos après la rencontre.

Séville et Grenade ont joué la dernière minute, sans que le score ne bouge pour autant. Les hommes de Lopetegui l'emportent donc 2 buts à 1 et valident par la même occasion leur quatrième place, synonyme de qualification pour la Ligue des champions. Avec 20 points d'avance sur la Real Sociedad, ils ne peuvent plus être rattrapés par les Basques. Une soirée mémorable à tous les égards.

FG