RMC Sport

Algérie: Belmadi affirme que Nice incite les joueurs africains à ne pas aller en sélection, dont Delort

Dans l'émission "Rothen s'enflamme" ce jeudi sur RMC, Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'Algérie, a réglé ses comptes avec Andy Delort et les dirigeants niçois.

Andy Delort-Djamel Belmadi, nouveau round ce jeudi soir sur RMC. Invité de l’émission "Rothen s’enflamme", le sélectionneur de l’Algérie a encore allumé l’attaquant de l’OGC Nice, qui lui a dit vouloir privilégier son nouveau club à l'équipe nationale et la CAN 2022. "Ça, c'est la grosse blague de l'année. C'est ou de la grosse stupidité, ou le culot qui n'a pas de limite. (...) C’est une décision lourde de sens. Il aurait dû s’adresser d’abord à la presse et à la population algérienne. Dire qu’il va mettre l’équipe nationale entre parenthèses et qu’il privilégie le club car il y a de la concurrence. Il me parle de la concurrence à Nice mais il n’accepte celle qu’il y a en équipe nationale", a-t-il lâché.

Nice aurait eu le même discours auprès de Slimani

Remonté, Belmadi a aussi réglé ses comptes avec les dirigeants niçois. Selon lui, ces derniers poussent pour que leurs joueurs africains n’aillent pas en sélection. "Sans faire la balance, j’ai parlé avec le directeur sportif de Nice, Julien Fournier, qui m’a appelé. Il m’a dit : 'Nous on le dit à nos joueurs.' Même à Youcef Atal, qui est déjà en sélection. Il lui a dit : 'Nous on souhaiterait que tu n’ailles pas en sélection.' Il a ce mérite d’être clair, mais il n’a pas le droit, ce sont des dates Fifa. Je lui ai dit : 'Sur le plan éthique, ce que vous faites est dégueulasse, vous ne respectez pas les pays, les sélections et le continent africain. Si c’est qu’oral, vous faites ce que voulez, mais sur le plan éthique je n’aime pas ce que vous faites.'"

A en croire Belmadi, Fournier aurait tenu un discours similaire à Mario Lemina, international gabonais. Le club azuréen aurait même eu cette attitude à l’égard de l’attaquant lyonnais Islam Slimani lors de discussions pour tenter de le recruter cet été. "Slimani était demandé par Nice. Fournier lui a proposé la même chose. Slimani a dit : 'Même pas en rêve'. Deux poids, deux mesures. Chacun met son amour pour son pays au curseur qu'il veut", a ajouté le sélectionneur algérien. Contacté par RMC Sport après les premières critiques de Belmadi contre Delort le 7 octobre, Nice avait nié tout accord moral ou oral visant à empêcher le joueur de rejoindre sa sélection. Le club avait aussi démenti la présence de toute signature de document estimant cette pratique "illégale et sans valeur". Selon les réglements de la Fifa, les clubs ne peuvent pas bloquer des joueurs appelés en sélection pour des dates définies par le calendrier international.

>> Les podcasts de l'émission Rothen s'enflamme

RR