RMC Sport

Amiens-Monaco: Jardim s’en prend "aux délégués qui cachaient les ballons"

A l’issue du match nul concédé par son équipe à Amiens (1-1), l’entraîneur de l’AS Monaco Leonardo Jardim s’est plaint du comportement des délégués qui ralentissaient, selon lui, le retour rapide du ballon sur le terrain.

C’est peu dire que Leonardo Jardim n’était pas content ce vendredi soir. Le technicien portugais a vu son équipe, d’abord malmenée par Amiens, arracher un match nul faute de mieux, alors que l’AS Monaco a multiplié les situations en fin de rencontre (1-1). Si l’intéressé a reconnu la qualité de l’opposition, il s’en est aussi, contre toute attente, pris aux... "délégués". Motif ? Ces derniers, selon l'ancien coach de l'Olympiakos, ralentissaient le retour du ballon sur le terrain pendant le match. Et donc, par ricochet, le travail des ramasseurs de balle.

Jardim : "Il ne peut pas se passer ce qui s'est passé aujourd'hui"

"Ça fait quatre ans que je suis en France. Nous avons un championnat de qualité. Il ne peut pas se passer ce qui s’est passé aujourd’hui. Le banc des délégués cachait le ballon pour que les ramasseurs de balle ne puissent pas le ressortir vite, a lâché sèchement Jardim au micro de C+. Le banc des délégués, oh ! C’est une Ligue professionnelle ! Il faut faire attention. C’est normal qu’après, les autres critiquent notre Ligue."

Quelques minutes plus tard, Jardim, visiblement toujours pas calmé sur ce sujet des ballons, en a remis une couche en conférence de presse. "C’est important de montrer une bonne image. Les délégués cachaient les ballons derrière eux pour nous empêcher de jouer vite. Ça fait quatre ans que je suis ici. Les gens qui regardent notre pays regardent ça et se disent peut-être que la Ligue 1 est une Ligue d’amateurs. C’est important de défendre notre football." Le message est passé.

A lire aussi >> Le live Amiens-Monaco

A.D