RMC Sport

Angers: ce qu’il faut savoir sur l’improbable leader de la Ligue 1

-

- - AFP

Vainqueur à la Mosson samedi face à Montpellier (2-0), le SCO d’Angers se retrouve en tête de la Ligue 1 après la première journée. Une jolie surprise pour un promu qui ne rêve que d’une chose : éviter l’ascenseur.

La Ligue 1, 21 ans après

Après plusieurs saisons passées dans le haut de tableau de la Ligue 2, le SCO accroche l’an dernier la dernière place pour l’élite. Vingt-et-un ans après l’avoir quittée. C’était en 1994 et le club angevin avait fait l’ascenseur : 20e place, quatre succès en 38 journée, une saison cauchemardesque. Autant dire qu'Angers savoure sa place de leader de L1, un statut que le club n'avait plus endossé depuis... 1972 !

Première fois en Ligue 1 pour son entraîneur

Stéphane Moulin accède pour la première fois à l’élite en tant que coach avec le SCO, son club de cœur, là où il a joué entre 1984 et 1990 en D2. Recruté pour entraîner la réserve en 2005, il est promu patron de l’équipe pro en 2011, pour remplacer Jean-Louis Garcia, parti au RC Lens.

Kopa y a débuté sa carrière

Parmi les anciennes gloires du SCO d’Angers : Raymond Kopa, qui y a signé son premier contrat professionnel en 1949. C’est d’ailleurs là-bas qu’il raccourci son nom : Kopaszewski devient Kopa sur décision de son entraîneur Camille Cottin. Il y restera deux saisons avant de rejoindre Reims en 1951.

Leur meilleur joueur est parti pour la D2 anglaise

Elu meilleur joueur de Ligue 2 la saison dernière après avoir inscrit 15 buts en 28 matches, Jonathan Kodjia ne goûtera pas aux joies de la Ligue 1. L’attaquant de 25 ans a préféré s’envoler pour l’Angleterre : pas pour la Premier League mais pour la D2 et Bristol City. Formé à Reims, il n’aura donc joué qu’une saison dans l’Anjou, après des passages à Cherbourg et Amiens en National puis Caen en L2.

-
- © AFP

Très actif sur le recrutement

N’Doye de Créteil, Sunu d’Evian, Ketkeophomphone de Tours, Capelle de Clermont, Saïss du Havre, Andreu du Gazélec, Traoré de Brest, Boyer de Châteauroux : quelques-unes des nombreuses recrues du SCO cet été. Avec l’un des plus petits budgets de Ligue 1, Angers a opté pour un recrutement malin, essentiellement dans des clubs de Ligue 2. N’Doye en tête d’affiche : le joueur sénégalais de 29 ans est un leader, sur le terrain comme en dehors, un milieu de terrain adroit devant le but (21 buts en L2 en deux saisons avec Créteil). A noter que le SCO est le deuxième pensionnaire de Ligue 1 à s’être montré le plus actif cet été : avec 29 mouvements (14 départs et 15 arrivées), le club angevin est seulement devancé par Monaco et ses 53 mouvements (26 arrivées 27 départs).

Privé d’une recrue pour sept matches

iBilel Mohsni, arrivé des Glasgow Rangers, devra patienter avant de faire ses débuts avec le SCO. La Ligue de football professionnelle a confirmé la sanction infligée par la fédération écossaise : sept matches de suspension après en être venu aux mains avec un joueur de Motherwell . Il ne pourra donc pas être aligné avant la 8e journée et un déplacement à Marseille le 26 septembre.

A.Bo