RMC Sport

Argentine : Martino en veut au PSG

Gerardo « Tata » Martino, sélectionneur de l’Argentine, s’en est pris au PSG pour ne pas avoir préservé Angel Di Maria lors de la défaite face à Monaco (0-2), dimanche. Il regrette aussi l’absence de Javier Pastore, touché à un mollet et forfait pour les deux matches de l’Albiceleste.

Gerardo « Tata » Martino digère moyennement le temps de jeu important accordé par le PSG à Angel Di Maria et Javier Pastore, alors que l’Argentine doit disputer deux matches de qualification pour la Coupe du monde 2018 au Chili puis face à la Bolivie. Et le sélectionneur argentin l’a fait savoir au PSG. Il regrette notamment la titularisation d’Angel Di Maria face à Monaco (0-2), dimanche.

« Je suis en colère contre le PSG qui n’a pas répondu de la même manière que nous quand un joueur, comme c’est le cas de Di Maria, doit être ménagé, a-t-il déclaré. Nous leur avions suggéré qu’il n’était pas nécessaire qu’il dispute la rencontre de dimanche, étant donné que le club était déjà champion. »

Martino regrette que le PSG n’ait pas appliqué le même principe de précaution avec El Fideo que celui qu’il avait déjà demandé à la sélection argentine. « A ce moment-là, nous avions compris la nécessité que le joueur se repose, souligne-t-il. Nous demandons seulement qu’ils entendent nos besoins. »

« Pas préjudiciable » pour Pastore

Quant à Javier Pastore, forfait en raison d’une blessure à une cheville, Martino assure que son absence ne sera pas préjudiciable à l’avenir. « Cela ne peut pas être préjudiciable quand vous n’êtes pas venu par la décision du club, surtout quand vous avez déjà démontré votre volonté de venir jouer en sélection », a expliqué le sélectionneur tout en assurant que la dernière des choses qu’il souhaitait était de « créer un conflit entre le joueur et le club ».