RMC Sport

Bastia, cris de singe : Palmieri pense que Balotelli devrait "se faire tout petit"

Julian Palmieri (Lille)

Julian Palmieri (Lille) - AFP

Ancien Bastiais, le Lillois Julian Palmieri estime que Mario Balotelli devrait "se faire tout petit" alors que l’attaquant italien a été la cible de cris de singe vendredi soir à Furiani lors de Bastia-Nice (1-1). Une sortie surréaliste…

La condamnation est presque unanime. Presque, malheureusement... Julian Palmieri, qui a évolué à Bastia de 2012 à 2016, a offert une réaction complètement déplacée à l’affaire de racisme contre Mario Balotelli. A Furiani, vendredi soir lors de Bastia-Nice (1-1), l’attaquant italien a été la cible de cris de singe de la part de quelques spectateurs. Mais pour Julian Palmieri, le joueur niçois devrait "se faire tout petit" étant donnée sa performance sportive.

A voir aussi >> Bastia, cris de singe : Palmieri s’explique après ses propos sur Balotelli

"On connaît les matchs Bastia-Nice, a expliqué l’actuel Lillois samedi soir sur BeIN Sports. Moi, honnêtement, pour avoir regardé le match, je n’ai rien entendu. Etrangement, il n’y avait pas une grosse, grosse ambiance. Je n’ai pas entendu de cris de singe. Je trouve que venant d’un joueur comme ça… S’il y a eu ça, c’est grave. Mais venant d’un joueur comme ça, vu le match qu’il a fait, je pense qu’il devrait se faire tout petit. Et oublier un peu. Mais bon, ça arrive. Ça arrive partout. Il arrive d’Italie. Là-bas aussi, pour y avoir joué…"

A voir aussi >> Bastia-Nice : Balotelli "très, très touché" par les cris de singe

Palmieri : "Je pense qu’il s’est cherché une excuse"

"Je ne suis peut-être pas objectif mais moi, je n’ai rien entendu, a poursuivi Julian Palmieri. Je trouve ça petit vu son match plus que médiocre. Je pense qu’il s’est cherché une excuse. Il s’est chambré tout le long avec le public. Même s’il y a deux ou trois énergumènes qui font des cris de singe, c’est dommage de tous (les spectateurs) les mettre dans le même panier parce que c’est un très bon public.

"Mis à part le drapeau sur Lucas, qui a été sanctionné, même par les supporters, parce qu’il n’y avait pas à le faire, il n’y a rien eu, a ajouté l’ancien Bastiais. La pièce sur Jean-Louis Leca à l’aller, on n’en a pas parlé. C’est dommage de voir un mec comme Fabien Lévêque (journaliste de France TV, ndlr) en parler parce qu’il n’était pas au stade. Et il a repris le tweet de Balotelli. Je trouve ça petit de sa part aussi. Peut-être que je ne suis pas objectif parce que c’est mon ancien club mais je trouve qu’on en fait une affaire bien plus importante que ce qu’elle n’est. Je le répète, vu le match de Balotelli, il devrait se faire petit."

A voir aussi >> L1 : Bastia « stupéfait » de la plainte de Balotelli, la LFP confirme des injures racistes

Palmieri : "Je confirme et assume, il ne faut pas faire l’étonné ou l’offusqué, surtout lui…"

Une sortie qu’il semble assumer ce dimanche, dans un message sur Twitter. "Si cris de singe il y a eu, le ou les supporters devraient être sanctionnés parce que c’est une honte d’entendre ça dans un stade (et d’entendre ça même ailleurs que dans un stade !), écrit Julian Palmieri. Mais je confirme et assume, il ne faut pas faire l’étonné ou l’offusqué, surtout lui… Malheureusement, le racisme est partout ! Demandez à ces gloires du club, les trois-quarts « noirs », si la Corse est raciste. J’espère qu’ils arriveront à mettre un visage sur les « cris » pour pouvoir les sanctionner ! Mais ne généralisez pas…