RMC Sport

Bastia-GFC Ajaccio: pas de Marseillaise prévue au programme

Les supporters du Sporting Club de Bastia

Les supporters du Sporting Club de Bastia - AFP

Le Sporting Club de Bastia a divulgué sur son site les mesures de sécurité qui seront déployées lors du derby face au Gazélec Ajaccio, ce samedi (20h), à l’occasion de la 14e journée de Ligue 1. Mais le communiqué ne mentionne pas que l’hymne national, la Marseillaise, sera chantée ou jouée en hommage aux victimes des attentats de Paris.

Pour la première fois depuis vingt-deux ans, le Sporting Club de Bastia et le Gazélec Ajaccio vont s’affronter dans une compétition officielle, ce samedi (20h) dans le cadre de la 14e journée de Ligue 1. Une première largement endeuillée par les attentats de Paris survenus vendredi dernier.

Mais si les Corses auront à cœur de manifester leur soutien et de rendre hommage aux victimes, ils ne le feront pas en chantant la Marseillaise, comme ce sera le cas sur toutes les autres pelouses de Ligue 1 mais aussi de Ligue 2 ce week-end.

Le Diu Vi Salvi Regina à la place

« Le Sporting Club de Bastia s’incline devant la mémoire des disparus et tient à apporter son soutien à tous ceux qui souffrent encore aujourd’hui dans leurs chairs et dans leurs âmes (…) Des chantres entameront le Diu Vi Salvi Regina, chant sacré par lequel depuis des siècles la Corse rend hommage aux défunts, en accompagnant leurs familles dans le deuil et la douleur » annonce le communiqué officiel publié sur le site du Sporting Club de Bastia.

Une décision qui va faire polémique si elle se confirme, surtout dans un moment de recueillement national voire international. A moins qu’il ne s’agisse que d’un oubli…

Thiriez : « Nous verrons bien demain »

« J’ai demandé à tous les clubs de L1 et L2 de jouer et chanter La Marseillaise, a déclaré Frédéric Thiriez, le président de la LFP, au micro de BeIN Sports. Je ne fais de procès d’intention à personne. Le match a lieu demain, nous verrons bien demain. Je pense que tous les clubs auront à cœur de respecter ce moment de recueillement, d’unité nationale et de rappel de nos valeurs. »