RMC Sport

Bastia- PSG : Lucas prend un coup de bâton en tirant un corner !

Lucas Moura

Lucas Moura - AFP

Lors de la seconde période de Bastia-PSG, en ouverture de la 1ère journée de L1, un supporter corse a donné un coup de bâton au Parisien Lucas Moura, qui s’apprêtait à tirer un corner.. \n

Première journée de Ligue 1 et déjà le premier incident. Ce vendredi, à la 68e minute de Bastia-PSG, match d’ouverture de la saison 2016-2017, un supporter corse a donné un coup de bâton à Lucas Moura, qui s’apprêtait à tirer un corner. Malgré la présence de stadiers à proximité, le Parisien a été touché dans le dos. Il s’est écroulé au sol avant de se relever quasi immédiatement.

Une échauffourée entre supporters bastiais

Furieux de ce geste, d’autres supporters bastiais s’en sont pris de manière assez virulente à l’homme qui a donné ce coup de bâton. L’arbitre Frank Schneider a interrompu la rencontre quelques instants et a demandé au speaker qu’il lance un appel au calme. Le jeu a ensuite repris.

A lire aussi >> PSG : Comment Emery a déjà révolutionné la communication du club 

Lucas : « Ça s'empire à chaque année »

« Ils ne voulaient pas jouer, a déclaré Lucas après le match au micro de Canal +. Nous on est venus ici pour jouer au foot. Le plus important est qu’on ait gagné. Ils voulaient faire le bordel. Ça a touché ma tête. Ce n’est pas beau ça, ce n’est pas le foot. Le foot c’est le beau jeu, c’est la paix. Je n’aime pas ça. » 

Avant de tweeter : « Lamentable, tout simplement inadmissible ce qui est arrivé aujourd'hui à Bastia et ça s'empire à chaque année. Ce geste ne peut pas passer inaperçu et sans une punition. Ce n'est pas ça le foot. »

Pour Bastia, « Lucas a simulé »

Après la rencontre, le SC Bastia a contredit cette version des faits, par la voix d’Antoine Agostini, le directeur de l’organisation et de la sécurité : « Nous sommes montés au PC sécurité : il n'y a eu aucun coup porté sur le joueur. Il se roule par terre. Il y aura une instruction ouverte par la LFP qui portera toutes les preuves que le joueur n'est pas atteint. Tous les angles vidéo montrent que le joueur n'est pas touché. La coupe est pleine. Lucas assumera le fait d'avoir simulé. Les délégués attestent que Lucas n'a pas été touché. »

A lire aussi >> Ligue 1, Bastia-PSG : le top, le flop, le fait du match… ce qu’il faut retenir